Infos - Souscription

09 75 18 80 51

L'observatoire du (très) haut débit du T2 2014 de l'ARCEP

L'ARCEP a publié son observatoire du haut et du très haut débit sur les réseaux fixe pour le deuxième trimestre. Le haut débit continue son ralentissement au profit du très haut débit. Le FTTH tire enfin son épingle du jeu face au VDSL et au FTTLA.

Le régulateur des télécoms a publié son observatoire trimestriel du marché du fixe. Cela permet de voir comment les opérateurs déploient le très haut débit et le haut débit sur leur réseaux ainsi que l'appétit pour le haut débit.

Sur le marché de détail, les abonnés haut et très haut débit atteignent 25,4 millions (+174 000). En haut débit (ADSL, câble, WiFi et satellite), il atteint 23,055 millions de clients (+46 000) dont 425 000 clients à des offres non-ADSL. Le très haut débit dépasse les 2,3 millions avec 2,345 millions dont :

  • 715 000 clients FTTH (+77 000)
    • 244 000 clients en mutualisation passive (+38 000)
    • 29 000 clients en mutualisation active (+3 000)
  • 820 000 clients FTTLA (> 100 Mbps) (+16 000)
  • 810 000 clients HFC et VDSL (30 < 100 Mbps) (+35 000)

Le déploiement des technologies fibrées tel que le FTTH, déployé par Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR, et le FTTLA, déployé par Numericable, permet de relancer le recrutement chez les opérateurs. Le déploiement de la Fibre est alors un enjeu essentiel pour les opérateurs.

Couverture FTTH en France au T2 2014

Orange augmente le kilométrage de génie civil loué pour la fibre de 1140 avec 15 286 km. 3,42 millions (+266 000) de logements sont éligibles au FTTH dont 1,985 millions (+298 000) en mutualisation. 8,616 millions (+6 000) de logements sont éligibles au réseau de Numericable dont 3,006 millions (-233 000) de clients câble en HFC. Le VDSL concerne 2,802 millions (+130 000) mais ce chiffre devrait augmenter lorsque les FAI seront autorisés à distribuer le VDSL en mode indirect (à partir d'octobre/novembre).

Couverture FTTLA en France au T2 2014

En haut débit, le dégroupage total continue d'avoir la préférence des opérateurs et des consommateurs avec 11,204 millions d'accès (+152 000). Cette préférence des opérateurs se fait au détriment du dégroupage partiel (-18 000), en ADSL Nu (-15 000) et en ADSL classique (-8 000).

Dégroupage en France au T2 2014

Orange a couvert l'ensemble des centraux téléphoniques (NRA) mais 99,4% des lignes téléphoniques sont éligibles. Pour palier les 0,06%, les opérateurs proposent aux collectivité territoriales des solutions de montée en débit en créant des NRA zone d'ombre : 1962 NRA-ZO sont en activité (+78).

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :