Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Altice : une vente d'Altice Dominica, Green.ch ou de Point de Vue pour limiter la casse

logo Altice et slogan

Malgré les annonces du patron Patrick Drahi, l'action Altice continue de dévisser. Une vente serait à l'ordre du jour pour limiter la casse, mais quelle filiale : la République Dominicaine, la Suisse ou le magazine français Point de Vue ?

Le marché européen s'agite autour du groupe télécoms-médias Altice. Depuis l'annonce des résultats de début novembre, les actions du groupe Altice et de ses filiales SFR et Altice USA plongent en perdant la moitié de leur valeur. Malgré la reprise en main de Patrick Drahi sur son groupe, la dette de 51 milliards d'euros continue d'affoler les marchés. Les dirigeants du groupe ont décidé de la répartition des rôles et de rassurer le marché sur le long terme de la dette. Mais l'action reste en pente douce à 7,50€ contre 16€ au 1er novembre.

Pour limiter la casse, Altice regarde la possibilité de vente de filiales pour renflouer les caisses. Si l'option vente des sites d'antennes-mobile est envisageable pour remonter les fonds de SFR comme Bouygues Telecom, Altice regarde également à céder le magazine Point de Vue (groupe l'Express) chez SFR Médias. Mais la Bourse regarde plutôt la cession d'une des filiales d'Altice International : Altice Dominican Republic en République Dominicaine et Green.ch en Suisse.

Altice Dominican Republic est la holding qui chapeautait Orange Dominica, l'ancienne filiale d'Orange acquise en 2013 pour 1,1 milliards d'euros, et Tricom, le câblo-opérateur de cette partie de l'île acquis pour 405 millions d'euros, maintenant réuni depuis le 20 novembre en Altice. De l'autre côté, Green.ch est un fournisseur d'accès et un hébergeur suisse, dont la vente rapporterait 200 millions d'euros.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.