Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Multimania : le destin de l’hébergeur français

En octobre 1998, alors que l’hébergeur gratuit français MyGale.org fait face à des difficultés techniques assombrissant ses perspectives de croissance, il se rapproche de MultiMania Productions (producteur français de webzines) pour donner naissance à MultiMania. Un hébergeur web est une entité qui fournit à des tiers une adresse web et un espace de stockage sur ses serveurs. Au départ, les internautes récupèrent une page web vierge, qu’ils enrichissent en contenus et administrent. Les données liées à la page sont stockées sur les serveurs de l’hébergeur. De 1998 à 2009, MultiMania sera l’un des principaux hébergeurs gratuits français.

Naissance d’un pionnier de l’Internet français

MultiMania voit ainsi le jour aux balbutiements d’Internet en France. Ce nouveau moyen de communication suscite la curiosité des Français, qui sont impressionnés par les quantités d’informations immédiatement accessibles, la possibilité d’acheter en ligne et l’aspect ludique de l’outil. Cependant, en 1998, moins de 41 millions de Français sont considérés comme internautes (6% de la population) et seulement 13 464 foyers sont reliés à l’Internet haut débit. D’ailleurs, la France fait figure d’élève moyen, alors que la pénétration du Minitel sur le marché français devait constituer un facteur facilitateur pour celle d’Internet (Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free). A titre d’exemples, en Allemagne, en Angleterre et en Espagne, 9% de la population sont considérés comme internautes, quand la Suède compte 27% d’internautes. D’après un sondage BVA, seulement 39% des Français considèrent qu’Internet va bouleverser en profondeur leur quotidien.

C’est donc en pionnier que les fondateurs de MultiMania se lancent dans l’aventure du web. Et dès le début, ils n’hésitent pas à remettre en cause ce qui pouvait faire figure de dogme de l’internet à cette époque : gratuité et liberté. Tout en restant gratuit pour les utilisateurs, MultiMania est le premier hébergeur français à considérer la publicité comme un moyen de financement des plateformes d’hébergement. Ce business model original impose aux administrateurs de réserver des encarts publicitaires sur leurs pages web personnelles hébergées par MultiMania.

Apogée de MultiMania en pleine explosion de la bulle Internet

Malgré les critiques de certains anciens utilisateurs quant au changement de business model, MultiMania rencontre un succès important. Entre 1996 et 1998, MyGale.org avait réussi à convaincre 40 000 internautes. Pendant 3 ans, MultiMania continue à gagner chaque année de nombreux utilisateurs pour atteindre 500 000 membres en janvier 2001. Dans l’euphorie de son succès et de la bulle Internet, MultiMania est introduite à la bourse de Paris en mars 2000. Le moment est malheureusement mal choisi. Seulement quelques jours après son introduction en bourse, les marchés traduisent l’opinion de nombreuses personnes, quant à l’emballement excessif des marchés autour des start-ups de l’Internet. La bulle internet explose le 13 mars 2000, faisant d’abord plonger l’indice NASDAQ, qui emporte dans sa chute les places boursières européennes. Le cours de l’action baisse d’environ 370% en moins d’un an (de 103€ à 21,50€).

MultiMania subit le contexte financier très défavorable aux entreprises de l’Internet mais reste une valeur sûre du web français. En janvier 2001, moins d’un an après son introduction en bourse, MultiMania est racheté 222 millions d’euros par le groupe suédois Lycos. Cette opération s’inscrit dans la stratégie du groupe, de consolidation de sa position parmi les 3 leaders du marché européen de l’Internet. MultiMania perd ainsi son indépendance et rejoint le portfolio de services de Lycos Europe, aux côtés notamment du service de messagerie Caramail et du moteur de recherche Lycos IQ.

Avènement du Web 2.0 et disparition de MultiMania

Au sein de Lycos Europe, MultiMania continue son ascension en nombre d’utilisateurs. En 2009, l’hébergeur français compte 6 millions de pages web. Cependant, le groupe Lycos Europe a raté le virage de l’Internet 2.0, caractérisé par plus d’interactions et marqué par l’avènement des réseaux sociaux (Twitter, Facebook, …). Conjointement à cette évolution du web, l’apparition des blogs (Skyblog, …), formule plus dynamique dotée d’interfaces d’utilisation simplifiées, contribue au déclin des pages web personnelles. Ainsi, au bout de quelques années, le groupe Lycos Europe ne fait plus vraiment le poids face à des concurrents comme Yahoo!, MSN ou Skyblog. L’instabilité de l’équipe dirigeante combinée à 3 trimestres consécutifs de résultats négatifs en 2008 et plusieurs plans sociaux conduisent Lycos Europe vers la liquidation. Le 15 février 2009, les services non-rentables sont abandonnés et MultiMania est cédé in extremis à Conversis. Il s’agit d’un dernier baroud d’honneur pour l’hébergeur, puisqu’il est rapidement déserté par les utilisateurs et la plateforme est rendue inaccessible par un prétendu « problème technique ».

Aujourd’hui, il est impossible d’accéder aux sites hébergés par MultiMania, ni même aux forums. Cet acteur essentiel de la conversion de la France à Internet a totalement disparu et a laissé la place à une nouvelle génération d’hébergeurs plus compatibles avec le Web 2.0 comme Wix.com ou Wordpress.

Meta Description: 
MultiMania est le pionner de l'internet français. En effet, il a été le premier mais aussi l'un des principaux hébergeurs gratuites français dans les années 2000. Mais MultiMania n'a pas pu résister à la bulle Internet. Découvrez en détail l'histoire de MultiMania.
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus