Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Francois04, le suivi du dégroupage de Free

dégroupage de Free sur Francois04

Depuis 2003, le site Francois04 permet aux freenautes et aux autres de savoir si Free étend son infrastructure pour sa zone de dégroupage.

Lors du lancement de son offre, Free ne communiquait pas sur le déploiement de son dégroupage. Il était alors difficile de savoir si une zone est dégroupée par le troublion des telecoms. Depuis quelques années, Free affiche une carte de son dégroupage et, depuis 2013, une carte du débit possible avec une connexion Free. Mais, en attendant les cartes et les informations officielles, des sites communautaires se sont montés dans le but d'informer sur le déploiement de Free. L'un des plus connu est le site Francois04.free.fr

Le site Francois04 détecte les serveurs du réseau de Free, mais s'attarde en particulier sur les serveurs DSLAM. Il assure un suivi de déploiement des infrastructures nécessaires à Free pour fournir ses services tripleplay (Internet, Téléphonie fixe et TV) à ses clients. Ainsi, il est possible de savoir si un central téléphonique (NRA) d'Orange est équipé d'un DSLAM Free et ainsi profiter du dégroupage de Free sur les lignes connectées à ce central. Depuis 2011, il est possible de savoir si un quartier va être ouvert au réseau FTTH de Free.

Concernant les DSLAM, le site de François04 permet de savoir si un DSLAM est en cours de préparation pour un NRA ou un NRO de Free, s'il a été activé par Free (connecté au réseau interne de Free) et s'il est en fonctionnement. Il permet également d'avoir une estimation de la charge des DSLAM. En effet, Free essaye d'avoir toujours une charge raisonnable de clients sur ses DSLAM. Il peut ainsi ajouter un DSLAM supplémentaire si la demande est nécessaire et mettre en attente certains abonnements dégroupés en attendant les nouveaux serveurs.

Meta Description: 
Depuis 2003, le site Francois04 permet aux freenautes et aux autres de savoir si Free étend son infrastructure pour sa zone de dégroupage.
 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus