Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Faut-il attendre Free Mobile ?

BOX INTERNET - MOBILE :
Vous souhaitez changer de forfait internet ou mobile ? Contactez-nous au 09 87 67 94 83 (lundi-vendredi 9H-21H ; samedi 10H-19H) ou déposez une demande de rappel gratuit. Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce

BOX INTERNET - MOBILE :
Vous souhaitez changer de forfait internet ou mobile ? Contactez-nous au 09 87 67 94 83 (lundi-vendredi 9H-21H ; samedi 10H-19H) ou déposez une demande de rappel gratuit. Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce

BOX INTERNET - MOBILE :
Vous souhaitez changer de forfait internet ou mobile ? Choisissez dès maintenant la meilleure offre de nos fournisseurs partenaires.
Souscrire en ligne. Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. Notre service téléphonique étant actuellement fermé, nous vous invitons à souscrire en ligne directement chez nos partenaires. En savoir plus Annonce

La société de télécommunication la plus rentable de France est sur le point de lancer ses offres mobiles et les rumeurs vont bon train ces dernières semaines. On entend de tout et de rien, mais surtout du grand n'importe quoi. Ce buzz à bon compte profite évidemment en premier lieu à Iliad, au détriment des autres opérateurs, provoquant même une distorsion concurrentielle, mais nous y reviendrons.

Free mobile est opérateur de réseau mobile depuis janvier 2010, c'est à dire qu'il dispose officiellement d'une licence pour les fréquences 3G. Pour autant, les offres n'existent pas à l'heure actuelle. En effet, le nouvel arrivant doit en principe lancer ses offres début 2012. Avant de pouvoir lancer ses offres il doit impérativement répondre à plusieurs obligations. La première est liée à l'attribution de la licence elle-même, couvrir au minimum 25% de la population, la seconde est un contrat d'itinérance de données avec d'autres opérateurs.

Au jour d'aujourd'hui, nous ne connaissons pas officiellement le taux de couverture du réseau 3G de Free Mobile. En effet, aucun communiqué officiel n'existe à ce jour. On a pu lire dans une interview Thomas Reynaud annoncer avoir atteint 30% de couverture. Toutefois, ces chiffres ne sont pas vérifiés pour l'instant et un audit de l'Arcep devrait être communiqué dans le courant du mois de décembre. C'est le résultat de cet audit qui débloquera ou non la commercialisation des offres de l'opérateur. L'Arcep avait fixé dans tous les cas une date butoire au 12 janvier 2012. C'est également cet audit qui va déterminer le déblocage de l'accord d'itinérance signé avec Orange.

Avec 30% de couverture, on annonce plus généralement plus de 27% de couverture, Free Mobile devra faire avec un autre opérateur, en l'occurrence Orange. Cela signifie que 70% des communications vont transiter par le réseau Orange. Une information à ne pas prendre à la légère quand on veut spéculer sur les tarifs qui seront proposés par le nouvel opérateur. Au jour d'aujourd'hui, les MVNO qui ont donc un contrat avec les opérateurs de réseau sont en incapacité à proposer des offres tarifaires défiants toute concurrence. Globalement, les tarifs sont alignés sur les opérateurs de réseau, à peu de chose près...

Des "spécialistes" de Reuter estiment (sur quelle base ?) que Free Mobile pourrait proposer des tarifs inférieurs de 40% par rapport à la concurrence. Le problème est qu'il n'est pas précisé par rapport à quels forfaits, une hypothèse qui semble donc des plus farfelue. Inutile donc ici de parler de probables tarifs puisque aucune information n'a filtré sur les forfaits, ni leur contenu. On se souvient que Free avait annoncé vouloir diviser la facture mobile par 2, mais c'était en 2008 et on ne sait pas sur quel base était fixé cette affirmation. Depuis, les tarifs chez les opérateurs en place ont fortement bougé. Et on en revient à la distorsion concurrentielle. En annonçant des tarifs complètement farfelus, certains médias provoquent chez le consommateur un blocage. Celui-ci aurait tendance à attendre les nouvelles offres avant de s'abonner.

Que sait-on réellement sur ces offres ? Pas grand chose, sinon qu'elles seront sans engagement et SIM Only. D'ailleurs à ce niveau, on peut se demander si les "experts" ne compareraient pas des tarifs opérateurs classiques, avec mobile subventionné par rapport à ces futures offres. Et c'est la que le bas blesse... Orange et Bouygues Télécom ont lancé des offres dites 100% web (SFR dans une moindre mesure), sans engagement et SIM Only dont les tarifs sont largement 40% inférieurs aux tarifs des forfaits classiques. Il risque donc d'y avoir une forte désillusion sur les tarifs de Free Mobile quand ils seront annoncés.

Orange a lancé Sosh, proposant des forfaits de 19,90 € à 39,90 €. Si on prend le forfait 5h pour exemple, il est proposé à 29,90 € avec 5 h de communications, 1Go de Data bloqué, les SMS et MMS illimités. Il est l'équivalent du forfait Origami Style. Ce dernier est proposé à 49 € / mois avec 4 h de voix et un Data de 500 Mo, soit près de 40% moins cher et sachant que le Data est 2 fois plus important, qu'il autorise le mode modem et la VoIP.

Le forfaits Sosh 24/7 est proposé quant à lui à 39,90 €. Il faut ici comparer à Origami Jet appels illimités France proposé à 99 €, bien qu'ici la partie Data soit plus importante et surtout le débit réduit au delà. On arrive à près de 60% d'écart.

Même constat avec les offres B&YOU de Bouygues Télécom. A 37,90 €, vous disposez d'un tout illimité avec internet 1Go et mode modem. A comparer avec un Eden Smartphone 24/24 à 79,90 € proposant les même prestations, soit 52% de différence. A 32,90 €, on trouve même un forfait similaire, mais avec un data de 500Mo au lieu de 1Go.

SFR s'y colle également avec les séries limitées Red, dans une moindre mesure. Ici pas d'illimité, mais des forfaits qui sont axés sur des modèles de consommation (SMS, data ou voix).

Les MVNO tentent aussi de proposer des offres illimités, comme ZERO Forfait, Prixtel ou Virgin Mobile. Pour autant, on se rend vite compte au regard des services proposés ou des limitations que ces derniers ont bien du mal à proposer des tarifs plus attractifs à prestations équivalentes. C'est là qu'on en revient aux accords d'itinérances entre Free Mobile et Orange. On imagine mal ce dernier avoir proposé des tarifs de gros plus favorables qu'aux autres MVNO.

A moins que toutes ces rumeurs se basent sur des tarifs liés à une offre Freebox. Et là encore le bas blesse. En effet, au regard de l'édition limitée Tout-en-un Ideo qui intègre les appels illimités vers les mobiles depuis la Bbox, il semble difficile que Free puisse proposer beaucoups moins cher. La Bbox avec appels illimités et avec enregistreur numérique 40Go ne revient alors qu'à 31,90 €, soit 6 € de moins que la Freebox Revolution (la Freebox Classique n'intégrant pas les appels illimités vers les mobiles). Le quadruple-play de Bouygues Télécom démarre à 38,80 €, soit avec un forfait mobile classique 2 heures au prix de 6,80 € / mois seulement (version éco, comparable à ce que pourrait proposer Free).

Faut-il attendre après Free Mobile pour s'inscrire à une offre mobile ou changer d'opérateur ?

La réponse est non. Dans la mesure où les offres proposées par l'opérateur sont sans mobile subventionné et sans engagement, elles s'adresseront au même public que les offres Sosh, B&You ou Red. Ces offres sont toutes trois sans mobile subventionné et sans engagement.

Si vous souhaitez une offre avec mobile, Free Mobile proposerait des mobiles avec paiement étalés. Toutefois, ce sera par le biais d'un contrat de crédit avec... Sofinco. A ce titre Sosh et B&YOU proposent l'étalement de l'achat du mobile sur 3, 12 ou 24 mois sans frais. Et pour ceux qui ne veulent pas payer un mobile au prix fort, il vaudra mieux s'orienter sur les offres classiques des opérateurs avec un mobile subventionné.

Si vraiment les offres Free Mobile étaient aussi intéressantes que l'on veut nous le faire croire, vous aurez toujours la possibilité d'y souscrire en temps et en heure, et profiter en attendant des offres déjà existantes du même type.

N'oublions pas non plus qu'on ne sait pas si les tarifs alléchants prétendus par Iliad seront des tarifs liés à une offre Freebox ou pas. Car dans ce cas, il faudrait aussi lorgner du côté de chez Numericable qui propose une offre tout illimité à 24,90 € / mois seulement...

Free Mobile aurait sans doute révolutionné les forfaits mobiles en 2008, c'est sans doute beaucoup moins vrai aujourd'hui.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus