Tour d'Europe des FAI

Pour ce petit tour d'Europe des FAI, nous avons choisi de nous limiter aux pays limitrophes de la France, soit l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, l'Italie, le Luxembourg et la Suisse, et nous avons choisi de prendre une offre de l'opérateur historique local et d'un FAI concurrent ayant une marque connue en France. Concernant l'offre de référence, il s'agit de l'offre ADSL 8Mbps + Téléphonie illimitée vers les fixes du pays. Quand cette offre ne peut pas être atteinte, nous nous sommes référés à l'offre la plus proche.

Au Royaume-Uni, le marché de l'ADSL est en concurrence globale. Le régulateur met peu le nez dans les affaires des opérateurs. Le choix des forfaits est simple : plus l'engagement est long, plus on a de services. BT, ex-British Telecom, propose l'offre Total Broadband Option 3 avec Internet 8 Mega, Téléphonie Illimitée, la BT Home Hub et le BT Home Phone pour 24,99£/mois (environ 31,90€) pour un engagement de 12 ou 18 mois. Chez Orange, l'offre Home Max (8 Mega, Téléphonie illimitée et Livebox) est à 24£ (environ 30€) pour un engagement de 18 mois.

En Belgique, le marché de l'ADSL est tenu par Belgacom, l'opérateur historique. Ce dernier a même pu acquérir Scarlet, son dauphin. Au niveau de l'ADSL, les FAI limitent le trafic de leurs connexions et le débit. Belgacom propose son forfait ADSL Plus (4Mbps limité à 15Go/mois) pour 41,75€/mois mais ne propose pas de téléphonie illimitée dans son forfait (il faut ajouter une option à 15€/mois). Chez Mobistar du groupe Orange, le service ADSL Voice offre l'Internet 4Mbps limité à 15 Go et la téléphonie pour 38€/mois.

Au Luxemboug, le marché de l'ADSL est sous le contrôle des P&T. La VoIP n'est pas très développée auprès des FAI. Postes & Telecommunications propose LuxDSL Run (Internet 8Mbps seul) pour 40,10€/mois tandis que Tele2, chantre du discount, propose également l'Internet 8Mega à 40,10€.

En Allemagne, Deutsche Telekom reste le leader inconstesté. Le régulateur tente de protéger DT des assauts de la Commission Européenne. La situation en Allemagne est déjà plus proche de celle de la France. T-Online, la marque Internet de DT, propose Call&Surf Comfort (6Mbps + VoIP illimitée) pour 44,95€/mois. Alice, de son côté, propose Alice Fun (18Mbps+Téléphonie) pour 29,90€/mois dans les zones dégroupées.

En Suisse, du fait de sa situation géographique, les FAI ne s'avancent pas trop sur les débits annoncés mais la concurrence joue sur les tarifs appliqués. Comme la plupart des FAI sont des opérateurs mobiles, une ristourne est souvent appliquée aux clients mobiles (environ 10 CHF). Swisscom, l'opérateur historique, propose son forfait Infinity (un accès ADSL 1,3 ou 20 Mbps et la téléphonie illimitée) pour 69 CHF (environ 42€). Sunrise, son dauphin, met en avant Click&Call (Internet 3Mbps et la téléphonie Soir & WE) pour 79CHF.

En Italie, les FAI sont dans une santé financière très diverse. Telecom Italia, l'opérateur historique, a changé de direction plusieurs fois et son concurrent Tiscali n'est pas au mieux de sa forme. Telecom Italia propose son offre Alice Voce 7Méga pour 22,90€/mois mais l'Alicebox est louée 3€ de plus par mois. En face, Tiscali propose un accès Voce 8Mbps pour 28,95€/mois (box incluse).

Pour finir, l'Espagne n'a pas une situation enviable à celle de la Belgique. Telefonica règne d'une main de maître sur le marché ADSL. Malgré les concentrations chez ses concurrents (Orange et Ya.com), l'opérateur historique ne semble pas vouloir lâcher ses lignes et le régulateur ne semble pas vouloir non plus aider au dégroupage. Telefonica propose son Dùo 3Mbps + Llamadas à 39,90€/mois tandis que son dauphin, Orange, propose le 6Mbps+Llamadas à 24,90€/mois dans une zone dégroupée ou 36€ (limité à 3Mbps) en zone non dégroupée.

La France est le pays où l'ADSL est le moins cher d'Europe à débit et services comparables. Lorsque la concurrence est libre, le prix est bien tiré vers le bas mais les durées d'engagement sont tirées vers le haut (Royaume-uni). Lorsque l'opérateur historique mène la danse, les prix de l'ADSL sont plus élevés qu'en France (Allemagne, Belgique, Luxembourg et Suisse) ou le débit proposé est bien inférieur (Espagne). Seul l'Italie semble avoir une situation proche de celle de la France, mais l'endettement des opérateurs est tel que les analystes financiers italiens ne comprennent pas que les tarifs n'aient pas encore augmenté.


Mis à jour le