L'ANFR a contrôlé 74 appareils en 2019 : 3 retraits

Mobile
Logo ANFR

L'ANFR fait le bilan de son observatoire DAS des téléphones mobiles : sur les 74 mobiles testés, 8 ont nécessité une mise en demeure (DAS > 2 W/kg) dont 3 ont nécessité un retrait.

L'Agence Nationale des FRéquences (ANFR) est tenue de suivre les émissions des téléphones portables, avec leur DAS. Durant l'année 2019, l'agence effectue des tests de DAS tronc sur 74 téléphones. 9 téléphones ont dépassé le DAS maximum (2 W/kg), et ont subi un test DAS tête. Sur les 74 téléphones, le DAS tronc varie entre 0,363 et 4,6 W/kg avec une médiane à 1,16 W/kg, tandis que les DAS tête varient entre 0,24 et 1,32 W/kg avec une médiane à 0,31 W/kg.

L'ANFR a ainsi compté 8 modèles dépassant le DAS maximum : les 6 constructeurs (Allview, Leagoo, Logicom, Modelabs Mobiles, Nokia et Xiaomi) concernés ont été mis en demeure d'apporter une solution (mise à jour ou retrait). Logicom, Nokia et Xiaomi ont choisi de mettre à jour leurs appareils (Logicom MBot 60, Xiaomi Mi Mix 2S, Nokia 3, Nokia 5 et Nokia 6.1). Modelabs Mobiles a proposé plusieurs mises à jour pour son mobile ECHO, mais ce dernier n'a pas pu descendre sous les 2 W/kg : le constructeur a procédé au rappel de l'appareil. En revanche, Allview et Leagoo n'ont pas répondu à la mise en demeure et l'ANFR a obtenu l'interdiction et le retrait des smartphones Allview X4 soul Mini S et Leagoo S8.

L'ANFR continue en 2020 : l'ANFR a obtenu une mise à jour pour les smartphones OnePlus 6T, Nokia 3.1 et Logicom Le Hola, afin de réduire un DAS trop haut.

Commentaires