L'UFC-QueChoisir lance une action de groupe contre des frais abusifs de la location

Mobile

Le système de location de téléphone de Free Mobile pose des problèmes avec la facturation de frais injustifiés pour l'UFC-QueChoisir. L'association lance une action de groupe pour obtenir le remboursement de ces frais.

L'association de consommateur UFC-QueChoisir a décidé de lancer une action de groupe contre les frais indus de la location de téléphones de Free Mobile.

A la fin de la location d'un smartphone chez Free Mobile, des abonnés se sont retrouvés facturé de 150€ pour non-retour de l'appareil ou de 250€ de frais de retour d'appareils défectueux. Dans la majorité des cas, les abonnés concernés avaient la preuve du retour de l'appareil chez Free, via les accusés de réception. L'association de consommateur avait aussi mis en demeure l'opérateur de faire évoluer cette situation.

Si Free peut facturer des frais de non-restitution ou de dégradation, le propriétaire doit encore prouver le préjudice. Or Free a fait parvenir des photos d'un téléphone dégradé mais sans en préciser s'il s'agissait de l'objet loué ni les dégâts.

Commentaires