Orange n'améliore pas ses résultats sur le SUT

Téléphonie

<p>L'ARCEP publie les résultats de qualité de service d'Orange sur le Service Universel de Téléphonie (SUT) pour le troisième trimestre 2018. La situation sur les lignes de cuivre s'est aggravée. La mise en demeure était donc nécessaire pour l'ARCEP.</p>

Face à la dégradation de la situation sur le réseau cuivre, l'ARCEP a décidé de publier les derniers résultats de qualité pour le troisième trimestre. Le gendarme des télécoms a mis en demeure Orange de respecter une série d'indicateurs pour améliorer la qualité du service.

L'ARCEP publie les chiffres de qualité d'Orange du troisième trimestre (avec les chiffres du trimestre précédent et l'objectif de la mise en demeure) :

  • Indicateurs de qualité du service cuivre :
    • Délai de raccordement initial pour les lignes existantes : 10 jours (9 jours, 9 jours maximum) ;
    • Délai de raccordement initial pour l'ensemble des lignes : 14 jours (12 jours, 12 jours max) ;
    • Taux de raccordement supérieur à 14 jours : 15,5% (19,3%, 18% max) ;
    • Taux de panne par raccordement : 7,33% (7,1%, 7,7% max) ;
    • Délai de réparation d'une panne : 72 heures (63 heures, 57 heures max) ;
    • Taux de réparation supérieur à 7 jours : 23,7% (21,1%, 20% max) ;
    • Taux de ré-intervention sur une panne réparée : 14,1% (13,7%, 15% max).
  • indicateurs de qualité du service
    • Taux d'échec des appels nationaux : 0,6% (0,66%, 0,7% max) ;
    • Durée d'établissement des appels nationaux : 2,04 secondes (2,08 secondes, 2,9 secondes max) ;
    • Délai de réponse d'une réclamation : 20,1 jours (15,8 jours, 15,8 jours max) ;
    • Taux de réclamations : 2,07% (1,72%, 7% max).

Orange justifie ses mauvais résultats, suite à des problèmes météorologiques (inondations dans l'Aude, plus fort foudroiement,...) mais également des problèmes avec des sous-traitants pour ses interventions (non respect des délais, grèves,...).

Avec ces chiffres, l'ARCEP confirme et publie sa mise en demeure d'Orange.

Commentaires