Infos - Souscription

09 75 18 80 51

La transition IPv6 reste encore à faire

Logo ARCEP

L'ARCEP a publié son baromètre de la transition vers l'IPv6 pour 2018. Hélas, la situation a peu évolué en France : seule l'activation de l'IPv6 sur le réseau mobile de Bouygues Telecom a été la principale évolution. La France reste dans le peloton de la transition IPv6. L'ARCEP demande une accélération des déploiements de l'IPv6 par les opérateurs.

L'ARCEP publie son Baromètre de la Transition IPv6 pour l'année 2018. La situation a peu évolué : seul Bouygues Telecom a évolué avec l'activation de l'IPv6 sur son réseau mobile. Mais la France se situe dans le peloton des pays en transition (23,2% d'utilisation de l'IPv6).

Petites améliorations chez les FAI mais l'ubuesque situation de SFR

L'ARCEP a amélioré son Baromètre pour les opérateurs. Ainsi, l'autorité différencie l'éligibilité et l'activation de l'IPv6 chez les FAI Internet, avec une distinction entre le réseau propre de l'opérateur et les opérateurs mobile, ainsi que l'IPv6 activé par défaut. Ainsi, sur les FAI, le gendarme voit :

  • chez Free, une éligibilité de 100% en DSL dégroupé et FTTH mais 0% en DSL non-dégroupé, l'activation pour 50% et l'IPv6 indisponible pour les clients ayant souscrit avant 2015
  • chez SFR, une éligibilité de 100% en DSL (dégroupé et non-dégroupé) et FTTH mais 0% en câble (FTTLA), l'activation pour seulement 0,9% et l'IPv6 indisponible pour tous les clients
  • chez Orange, une éligibilité de 90% en FTTH et 40% en DSL, l'activation pour 45% et l'IPv6 disponible pour tous les clients
  • chez Bouygues Telecom, une éligibilité de 2,5% en DSL dégroupé mais 1% en FTTH et 0% en câble, l'activation pour seulement 2,6% et l'IPv6 disponible pour tous les clients
  • chez Coriolis Telecom, l'activation de l'IPv6 atteint 82% des clients
  • chez K-net, l'activation de l'IPv6 atteint 26% des clients

Les FAI ont également présenté leur prévision : Bouygues Telecom espère 20 à 30% mi-2019 et 40 à 50% mi-2021 d'activation ; Free et Orange espère 55 à 65% mi-2019 et 75 à 85% mi-2021 ; SFR espère 5 à 15% mi-2019 et 25 à 35% mi-2021. Certains opérateurs n'envisagent pas un déploiement sur les réseaux fixe à moyen terme.

SFR est dans une situation ubuesque : SFR affiche une éligibilité de 100% mais n'en a pas activé. Les 0,9% d'activation correspondent à des tests chez l'opérateur. L'ARCEP trouve les prévisions très insuffisantes et veut une accélération des déploiements.

Bouygues Telecom, seul opérateur mobile IPv6, mais Orange en embuscade

Sur les réseaux mobile, comme sur les réseaux fixe, l'ARCEP différencie les offres Grand Public voix+Data avec deux APN (celui par défaut et celui du mode modem), les offres Grand Public Data uniquement et les offres 4G Box. Bouygues Telecom est le seul opérateur à proposer 100% de compatibilité sur les deux APN des offres voix+Data, mais seulement 7% de clients activés. Orange a démarré la transition sur le service APN par défaut avec 50% de compatibilité mais seulement 1% de clients activés.

Les opérateurs mobile annoncent des prévisions de 20 à 30% mi-2019 et 40 à 50% mi-2021 chez Bouygues Telecom, de 5 à 15% mi-2019 et 25 à 35% mi-2021 chez Orange et de moins de 5% mi-2019 et 10% mi-2021 chez SFR. Free Mobile n'a pas dévoilé de plan pour l'IPv6. Les prévisions sont insuffisantes et l'ARCEP demande de les revoir.

L'hébergement encore en retard

Sur l'hébergement web, 61% des sites web les plus visités sont accessibles en IPv6 mais seulement 26% des sites les plus visités en France. L'AFNIC ne compte que 16% des sites .fr, .re, .pm, .yt, .tf et .wf. Les hébergeurs mail ont un très grand retard avec seulement 5,2% accessibles en IPv6. 66,1% des DNS répondent autant en IPv6 qu'en IPv4 mais 30% restent encore en IPv4 seulement.

Des opérateurs d'infrastructure d'hébergement ont répondu à un questionnaire de l'ARCEP concernant leur réseau : les opérateurs d'infrastructure associatifs (LDN, Midway's Network et Tetaneutral) atteignent 100% en IPv6 tandis que le gros des opérateurs en société ne dépassent pas les 5%, sauf Jaguar Network (25%).

Les terminaux se préparent à l'IPv6 only

Les éditeurs se préparent pour l'après-transition avec le fonctionnement avec IPv6 seulement. Ainsi 5 systèmes d'exploitation peuvent fonctionner en IPv6 seulement : les dernières versions d'Android, iOS, Windows 10, Ubuntu et macOS. Par contre, Windows 7, Windows 8, ChromeOS et Windows 10 Mobile ne peuvent pas fonctionner sans IPv4.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.