L'ARCEP enregistre une baisse des cartes SIM

Mobile

<p>Conséquence de la disparition progressive des cartes prépayées, l'ARCEP enregistre une nouvelle baisse du nombre de cartes SIM, une baisse de 14 000 cartes SIM. Ce phénomène affecte autant la métropole, surtout chez les MVNO, que l'outre-mer.</p>

L'ARCEP a publié son observatoire trimestriel du marché mobile. Depuis 2015, la chute des carte SIM se produit durant l'hiver et elle est détectée dans les observatoires de mars de l'ARCEP. Mais cette année, la perte s'est décalée au printemps.

Ainsi, en France, l'ARCEP compte 74,938 millions de cartes SIM (-14 000), dont 65,376 millions (+359 000) liés à un forfait, sur toute la France. Seuls 72,602 millions (+164 000) sont actifs tous les mois. En outre-mer, l'autorité compte 2,601 millions de clients (-6 000) dont 1,583 millions d'abonnés (+13 000) et 2,35 millions de clients actifs (-15 000).

En métropole, le régulateur compte 72,337 millions (-8 000) de cartes SIM, dont 63,792 millions (+346 000) liés à un forfait. Les opérateurs réseaux (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) avec leurs 64,484 millions (+96 000) de clients dont 59,951 millions (+290 000) d'abonnés, ne compensent pas la perte de clients des MVNO avec 7,853 millions (-104 000) de clients. Sur le marché Grand Public en métropole, l'ARCEP compte 63,806 millions de clients (-73 000) dont 55,261 millions d'abonnés (+281 000). Les MVNO sont les principales causes de la baisse des cartes SIM avec 7,546 millions de clients (-108 000).

Pendant le trimestre, 2,065 millions de lignes mobile ont été portées via le système RIO. La liberté d'engagement continue dans les forfaits avec 41,013 millions (+497 000) de lignes mobiles Grand Public libres d'engagement, soit 74,2% des abonnés.