Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Altice sépare les USA de l'Europe

logo Altice

Altice a décidé de séparer en deux structures, Altice USA et Altice Europe. Patrick Drahi reste majoritaire dans les deux structures. Au passage, une nouvelle structure, Altice Pay TV, va permettre de regrouper les droits TV en Europe, notamment SFR Sports et Altice Studio.

Durant la nuit, Altice annonce une nouvelle organisation de ses activités avec la séparation entre les Etats-Unis et l'Europe.

Patrick Drahi a donc décidé de séparer les activités américaines (Altice USA) et européenne (Altice). Dans la manœuvre, les actionnaires d'Altice reçoivent des actions Altice USA sur les 67,2% détenus par Altice dans Altice USA. Drahi reste actionnaire majoritaire dans les deux structures. Altice USA récupère Altice Technical Support USA, une filiale d'Altice. Au passage, Altice USA paye un dividende de 1,5 milliard de dollars aux actionnaires.

En Europe, Altice Europe se réorganise avec Altice France, Altice International (MEO Portugal, HOT Israël, Altice République Dominicaine, Teads,...) et une nouvelle structure, Altice Pay TV. Ainsi, le groupe déplace SFR Caraïbes (Outremer Telecom) d'Altice International dans Altice France (SFR). Les droits TV détenus par Altice (Premier League, Champions League, accords NBC Universal et Discovery,...) seront gérés par Altice Pay TV. Ainsi, les contenus de SFR Sports et d'Altice Studio vont intégrer Altice Pay TV.

L'objectif de la manœuvre est de séparer Altice USA et Altice Europe avant d'éviter les problèmes de contamination financière entre les deux structures. En novembre dernier, les mauvais résultats de SFR ont touché les bons résultats d'Altice USA. De plus, l'intégration de SFR Caraïbes dans SFR va permettre une meilleure synergie entre la métropole et les DROM (avec SRR). La gestion des droits de contenus dans Altice Pay TV va permettre d'étendre certains partenariats sur l'ensemble des structures d'Altice Europe (France et International).

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :