Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Plus de 12 000 plaintes sur la plateforme J'alerte l'ARCEP

Logo ARCEP

L'ARCEP annonce au Parisien avoir recueilli plus de 12 000 plaintes contre les opérateurs. La qualité du service reste le problème majoritaire. Viennent ensuite les contrats, la facturation et la fibre. Si les télécoms sont la majorité des signalements, le service postal est minoritaire.

Lancé en octobre dernier, la plateforme "J'alerte l'ARCEP" a reçu plus de 12 600 signalements, indique l'ARCEP au journal quotidien Le Parisien-Aujourd'hui en France. Elle permet d'informer le gendarme des communications (Internet, mobile ou postal) sur les différents problèmes rencontrés par les utilisateurs face aux opérateurs.

Ainsi, les principaux griefs sont les suivants :

  • la qualité du service : 64%
  • les contrats et la facturation : 11%
  • la fibre : 8%
  • la résiliation : 4%
  • la conservation du numéro : 4%

Concernant les problèmes de qualité de services, l'ARCEP va maintenant enquêter sur les différents problèmes signalés, notamment sur les couvertures. Sur les contrats et facturations, la durée de l'engagement et la facturation des frais à tort sont les principaux problèmes. La vente forcée, notamment l'imposition d'un bouquet presse, est régulièrement mise en avant. Sur la fibre, les alertes concernent des blocages pour l'abonnement en fibre : certains opérateurs ont posé une option de déploiement à des syndicats mais ne font rien.

L'ARCEP se refuse à détailler les parts entre opérateurs (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR). "C'est encore trop tôt" explique le président de l'ARCEP, Sébastien Soriano.

Bien que présent dans les possibilités, les services postaux ne représentent qu'une part minoritaire des alertes ARCEP (4% des plaintes). La Poste a des problèmes avec l'acheminement du courrier ou la remise en main propre.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :