Infos - Souscription

09 75 18 80 51

L'ARCEP lance les procédures d'attributions de licences dans les DOM

L'Etat et l'ARCEP ont lancé les procédures pour attribuer les fréquences 4G dans les DOM, mais également les licences 2G et 3G reprises à la Guadeloupe, en Guyane et à la Martinique.

L'Etat et l'ARCEP ont lancé une grande procédure pour l'attribution de licences de téléphonie dans les DOM, en particulier 4G. Les licences sont attibuées en zones : Guadeloupe-Martinique, Saint Barthélemy-Saint Martin, Guyane, La Réunion et Mayotte.

Sur l'ensemble des DOM, l'ARCEP va attribuer des licences en 4G sur les fréquences 800 MHz et 2600 MHz jusqu'à 4 opérateurs. L'attribution des fréquences va permettre de déployer le Très Haut Débit mobile dans les territoires ultramarins. Les opérateurs locaux de chaque zone, Dauphin Telecom (Saint Barthelemy-Saint Martin), Digicel (Caraïbes), Orange Caraïbes, Orange France pour la Réunion et Mayotte, Only Réunion (Telma-Free), SFR Réunion et SFR Caraïbes (Outermer Telecom), seront surement sur le coup. Dans les zones La Réunion et Mayotte, l'ARCEP prévient que les fréquences 4G ne pourront ouvrir leurs antennes-relais qu'à partir du 1er décembre alors que les autres zones pourront le faire durant l'année.

Dans les zones Guadeloupe-Martinique et Guyane, l'ARCEP attribuera des licences 900, 1800 et 2100 MHz reprises à un opérateur des Caraïbes qui n'avait pas déployé d'antennes depuis l'attribution de sa licence. Dauphin Telecom, déjà présent à Saint Barthelemy et Saint Marin, pourrait en profiter pour s'ouvrir aux Départements français d'Amérique. Mais il pourrait affronter Iliad, allié à Telma, pour couvrir les DOM.

En Guyane, les licences apportent des conditions particulières concernant la couverture des routes nationales N1 (Cayenne - Saint Laurent du Maroni, frontière avec le Suriname) et N2 (Cayenne - Saint Georges, frontière est avec le Bresil).

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :