Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Marché des fréquences : quels enjeux pour les opérateurs ?

Vous cherchez un forfait mobile moins cher ?
Appelez le 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) pour trouver un forfait mobile adapté à vos besoins, ou faites-vous rappeler gratuitement. Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce

Vous cherchez un forfait mobile moins cher ?
Appelez le 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) pour trouver un forfait mobile adapté à vos besoins, ou faites-vous rappeler gratuitement. Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce

Vous cherchez un forfait mobile moins cher ?
Economisez sur votre facture mobile en changeant d'opérateur. Choisissez dès maintenant la meilleure offre de nos fournisseurs partenaires.
Souscrire en ligne. Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. Notre service téléphonique étant actuellement fermé, nous vous invitons à souscrire en ligne directement chez nos partenaires. En savoir plus Annonce

antenne mobile

Utilisées sur le marché de la téléphonie mobile, les blocs de fréquences permettent notamment les échanges de données en 2G, 3G et 4G. L’ouverture, à la fin de l’année 2015, de la bande de fréquence de 700 MHz est un enjeu considérable pour les opérateurs mobiles avec l’explosion de la 4G au cours des dernières années.

Le marché des fréquences fin 2014

Les fréquences 800 MHz et 2 600 MHz

Avec l’arrivée de la 4G sur mobile en France fin 2011, l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) a attribué aux opérateurs les bandes de fréquences des 800 MHz et des 2 600 MHz.

Néanmoins, les opérateurs avaient également la possibilité de réutiliser la bande de fréquence des 1 800 MHz, ces dernières étant déjà connues et utilisées pour la 2G. C’est donc cette bande de fréquences qui a été privilégiée au début car elle était la plus utilisée fin 2012.

La bande de fréquences 700 MHz

La bande de fréquences 700 MHz est la prochaine bande de fréquences qui sera ouverte aux opérateurs mobiles par l’Etat. Il s’agit d’une des bandes de fréquences actuellement utilisées par la TNT (Télévision Numérique Terrestre). Celle-ci comprend les fréquences 703-733 MHz ainsi que les fréquences 758-788 MHz.

Suite à une décision mondiale prise en 2012, ces fréquences seront progressivement transférées, d’ici 2019, aux opérateurs de téléphonie mobile. Ces fréquences commenceront donc à être allouées aux opérateurs mobiles à partir de décembre 2015, jusqu’en juin 2019.

Les enjeux du marché des fréquences

La bande de fréquences 700 MHz présente trois enjeux majeurs pour les opérateurs mobiles :

  • un enjeu de couverture et de données,
  • un enjeu financier.

De plus, le marché des fréquences ne se limite pas à la bande 700MHz. En effet, pour les opérateurs, d’autres fréquences, déjà utilisées, représentent également un enjeu de développement technologique.

La couverture 4G, un enjeu d’importance

La principale raison de l’accession des opérateurs mobiles à la bande 700 MHz vient du fait que les fréquences basses de la bande 700 MHz possèdent des caractéristiques physiques leur conférant une grande qualité de propagation. Cela permet de diffuser un signal sur une grande distance. Ces caractéristiques sont particulièrement adaptées à la couverture des zones rurales, très peu couvertes par les réseaux 4G jusqu’à maintenant, ainsi qu’à la pénétration dudit signal dans l’intérieur des bâtiments.

Un autre avantage non négligeable de l’ouverture de la bande 700 MHz découle de l’augmentation constante du volume de données consommées sur téléphone mobile et clés internet. En effet, en trois ans, cette consommation a été multipliée par 5.

Or, ce volume de données n’est pas simple à écouler, et l’ouverture de la bande de fréquences 700 MHz, permettra d’éviter un phénomène de goulet d’étranglement en augmentant la capacité de volume de données consommées.

Un enjeu financier pour le développement des réseaux mobiles

En 2011, lors de la vente de fréquences pouvant supporter la 4G, la communauté des opérateurs mobiles avait dépensé plus de 3,5 milliards d’euros pour y accéder. Orange estime même que ces fréquences seraient suffisantes pour une dizaine d’années et, par conséquent, que la bande de 700 MHz n’est pas forcément une priorité.

Néanmoins l’opérateur ne compte pas laisser de côté cette bande de fréquences, surtout pour être certain de bénéficier d’une meilleure couverture du réseau, grâce aux caractéristiques de la bande de fréquences 700 MHz. Même son de cloche chez Numericable-SFR qui a dépensé ces derniers mois plus de 20 milliards d'euros pour racheter des opérateurs, notamment SFR. Bouygues est également dans cette optique. En effet, l’opérateur est en pleine restructuration et bénéficie déjà d’un très bon réseau 4G.

Étant arrivé sur le marché de la téléphonie après ses trois principaux concurrents (Orange, SFR et Bouygues), Free possède un réseau 4G inférieur aux trois autres opérateurs mobiles. La bande de fréquences 700 MHz serait pour lui l’occasion de développer significativement son réseau 4G.

Néanmoins, il est important de noter que, bien que l’attribution des nouvelles fréquences n’ait pas encore commencé, plus de deux milliards d'euros de recettes sont d'ores et déjà prévus par l’Etat et ont été inclus dans le projet de loi de finances 2015. Cela signifie que la vente aux enchères de cette bande de fréquence risque de coûter, aux opérateurs, bien plus que cela.

La bande de fréquence de 1 800 MHz, un enjeu technologique

Toutefois, si la bande de 700 MHz semble attirer toute l’attention, il ne faut pas oublier une autre bande de fréquences qui permet de faire passer la 4G ainsi que d’autres données mobiles.

En effet, la bande 1 800 MHz, utilisée plusieurs années durant pour la 2G et la 3G permet également de faire passer la 4G. De plus, les blocs de fréquences de 1800 MHz seront ouverts à toutes les technologies pour tous les opérateurs, dès le 25 mai 2016 et sans surcoût.

Ainsi cette bande de fréquence devient un réel enjeu auprès des opérateurs mobiles pour développer leur réseau 4G. Cela est d’autant plus vrai pour des opérateurs comme Numericable-SFR et Free, dont les réseaux 4G couvrent à peine 30 % de la population.

Enfin, l’ARCEP a même émis l’idée de couper purement et simplement la 2G et la 3G sur la bande de fréquence de 1 800 MHz afin de favoriser l’expansion de la 4G.

Des retards dans les réaménagements des bandes de fréquence

En Février 2018 a été annoncé des changements de date des réaménagements de fréquences concernant la bande de 700 Mhz. Ainsi, certaines phases du réaménagement seront reportées de quelques semaines. Toutefois, cette décision ne remet en cause ni le principe du transfert de la bande 700 Mhz vers les services du très haut débit mobile, ni l'échéance de ce transfert troujours fixé au 30 juin 2019. On n'observe pas non plus de conséquence sur le calendrier de mise à disposition de la bande pour les opératreurs de téléphonie mobile dans les zones considérées.

Meta Description: 
Utilisées sur le marché de la téléphonie mobile, les blocs de fréquences permettent notamment les échanges de données en 2G, 3G et 4G. Un enjeu considérable pour les opérateurs.
 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus