Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Mark Zuckerberg présente ses excuses avec ses équipes aux parlementaires américains

Logo Facebook

Convoqué par les sénateurs et les représentants, Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a présenté les excuses de la société concernant l'affaire Cambridge Analytica, qui aurait influencé les élections en 2016 pour Trump et le Brexit.

Suite à l'affaire Cambridge Analytica, la Chambre des Représentants et le Sénat américain ont convoqué Facebook et son président, Mark Zuckerberg.

Mardi face aux sénateurs et mercredi devant les représentants réunis en commission, Mark Zuckerberg a présenté ses excuses concernant la collecte des données des 87 millions de comptes Facebook par le britannique Cambridge Analytica (CA). Cette société aurait permis d'influencer les campagnes de Trump aux Etats-Unis et du Brexit au Royaume-Uni. Zuckerberg reconnait sa faute dans la gestion de l'accès aux données par l'application de CA, notamment après la découverte de l'acte malveillant en 2015.

Les sénateurs et les représentants sont revenus plusieurs fois sur la politique des données privées. Les parlementaires américains ont évoqué le RGPD européen comme une référence en matière de protection. De plus, ils ont assailli le PDG avec des questions sur le développement des plug-ins de Facebook, voie utilisée par Cambridge Analytica. Le PDG de Facebook renvoie la plupart des questions vers ses équipes pour les réponses hors du cadre des commissions. Mais il renvoie la responsabilité vers les utilisateurs, de certains usages malveillants de ne pas avoir lu les conditions générales d'utilisation (CGU).

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :