Infos - Souscription

09 75 18 80 51

L'ANFR publie les études DAS sur 442 smartphones

Illustration avec un téléphone mobile tenu en main

Depuis 2012, l'ANFr effectue des études sur le DAS des téléphones portables, dont les smartphones. Les 442 téléphones testés sont conformes aux normes lors de leur test.

L'Agence Nationale des FRéquences (ANFr) teste autant les opérateurs que les téléphones portables. Depuis 2012, l'agence édite des rapports sur des smartphones pour en vérifier les Débits d'Absorption Spécifique (DAS). Depuis le 25 avril 2016, les normes du DAS ont évolué : les limites du DAS tronc (testé près du tronc du corps) sont réduites à 1,3 W/kg et 0,4 W/kg pour le DAS tête (testé près de la tête).

Depuis 2012, l'ANFr a créé des rapports pour 442 téléphones. Mais ces derniers étaient réservés aux instances et administrations. Depuis cette semaine, ils sont maintenant disponibles en OpenData. Les smartphones sont signalés comme "conformes" lors de leur publication, même si certains n'entrent plus dans la norme. L'ANFr explique que l'évolution de la norme a aussi changé les modes de test avec des tests au contact ou à 5 mm du corps contre 20 et 25 mm auparavant.

L'ANFr a publié les tests de 14 nouveaux smartphones : Alcatel Pixi 4, Shine Lite et U5, HTC Desire 650, Huawei Nova et P10 Lite, Honor 6A, LG G6, Motorola Moto X4, Samsung Galaxy J3 2017, Sony Xperia X et Xperia XA1, Thomson T Link 11 et TP Link Neffos Y5. S'ils sont tous signalés conformes par l'ANFr, l'agence a du discuter avec 2 constructeurs : Lenovo pour le Moto X4 (1,46 W/kg) et TP-Link pour le Neffos Y5 (1,59 W/kg) afin d'être mis en conformité. D'autres smartphones ont été testés mais sont toujours en discussion avec leurs constructeurs pour leur mise en conformité.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :