Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Une attaque informatique contre la cérémonie d'ouverture des JO

Illustration avec un ordinateur portable sur les genoux

Pendant la cérémonie d'ouverture des JO d'Hiver, le CIO a été perturbé par des attaques informatiques. Les premières analyses arrivent sur les différentes attaques subies par l'organisation des JO.

Lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Hiver de Pyeongchang en Corée du Sud, le CIO a été visé par une attaque informatique. Le CIO a expliqué à Reuters que de nombreux problèmes techniques et désagréments sont venus perturber la cérémonie.

Un malware a ainsi rendu indisponible quelques services : le réseau WiFi du stade olympique, plusieurs drones utilisés par la captation d'images et le site officiel de l'événement. Ces derniers ont été inopérants pendant 12 heures. Le vecteur d'infection n'a pas été détecté. L'attaque pourrait revenir d'ici la cérémonie de clôture.

Mais cette attaque a été spécialement adaptée à la compétition, nommée Olympic Destroyer. Le malware va supprimer tous les backups et copies ainsi que le mode récupération au démarrage de Windows puis effacer ses traces et désactiver les services de Windows avant d'éteindre la machine. En faisant cela, il neutralise complètement la machine et l'empêche de démarrer, même de récupérer.

Par contre, l'attribution de l'attaque est difficile. Les JO de Pyeongchan cristallisent la diplomatie : la Corée du Nord pourrait avoir laisser cette attaque pour montrer l'inexpérience des sud-coréens, mais certains regardent du côté de la Russie, qui s'est vu refuser des représentants sous sa bannière, suite aux affaires de dopages.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :