Infos - Souscription

09 75 18 80 51

15 points atypiques détectés par l'ANFr en 2017

Illustration avec un téléphone mobile tenu en main

Autorisé à identifier les points atypiques, l'ANFR a publié la liste des 15 points atypiques en termes de puissance. Ces derniers dépassaient les 6V/m réglementaires.

L'Agence Nationale des Fréquences (ANFR) a dévoilé une liste de 15 points atypiques. Suite à la loi Abeille, le régulateur des fréquences radio peut identifier et résorber les points dit "atypiques". Ces points sont des lieux où l'émission d'ondes dépassent les maximums obligatoires (6V/m par exemple).

Durant l'année 2017, l'ANFr a identifié 15 points atypiques en France métropolitaine, notamment à Quimper, Montpellier, Paris, Arras, Chamonix, Lyon, Rennes, Saint Quentin, Tourcouing, Paray-vieille-poste et Charenton-le-pont. Sur les 15 points atypiques, la répartition est la suivante : 1 pour la TV (Chamonix avec 6,9V/m), 1 pour la radio RNT (Saint Quentin avec 6,6 V/m) et le reste pour la téléphonie mobile (de 6 à 11,3 V/m).

Sur les 15 cas détectés, 3 ont bénéficié d'une modification tandis que les autres sont encore en étude. Ainsi, à Montpellier (10,3 V/m) et à Paris 15eme (9,7 V/m), l'ANFr a obtenu la baisse de puissance des antennes-relais par les opérateurs à respectivement 3,3 V/m et 5,72 V/m. A Lyon 3eme (6,9 V/m), l'ANFr a obtenu l'extinction d'une antenne-relais.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :