Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] OxygenOS d'OnePlus aussi bavard que Windows 10

Logo OnePlus

Un ingénieur a découvert qu'OxygenOS transmet beaucoup d'informations techniques sur un serveur de OnePlus hébergé chez Amazon. Google n'est pas responsable de la fuite des informations liées à Android mais d'un service de télémétrie intégré à l'interface des OnePlus 2 et supérieur.

Chris D Moore, un possesseur d'un OnePlus 2, a observé le trafic de données de son smartphone sous OxygenOS. Ainsi, le smartphone transmet des données collectées : l'IMEI du terminal, les adresses MAC, les SSID (noms) des réseaux WiFi, le numéro de série du téléphone, la liste des applications utilisées et leurs heures d'exécution.

L'application OnePlus Services effectue la collecte des informations auprès du système Android. Cette dernière est intégrée à l'interface OxygenOS d'OnePlus et se retrouve sur tous les modèles de smartphones OnePlus récents (2, 3, 3T et 5). Toutes les données collectées sont envoyées sur un serveur de OnePlus hébergé dans le cloud d'Amazon aux Etats-Unis. Le OnePlus 1, utilisant CyanogenOS, n'est pas concerné par cette faille.

Comme Microsoft pour Windows 10, OnePlus explique l'utilité de l'application OnePlus Services : la télémétrie du système. Il permet ainsi de fournir des informations sur les configurations et aider à l'identification des problèmes. Ce genre de réponse avait fini en avertissement et contrôle de la CNIL pour Microsoft.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :