Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] SFR conteste la victoire d'Altitude sur le réseau RIP Grand Est

illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

SFR a décidé de contester l'attribution par la région Grand Est du dossier RIP en fibre optique au consortium regroupant Altitude Infrastructure et NGE. Ces derniers sont déjà en charge du RIP ROSACE de l'ancienne région Alsace.

Perdant de l'attribution pour le RIP Grand Est, SFR a décidé de faire un recours contre le choix de la région Grand Est, le consortium NGE-Altitude Infrastructure, selon Contexte.

Le consortium sera chargé de créer un réseau en fibre optique FTTH pour desservir toutes les communes n'étant pas dans une zone très dense ou une zone moins dense couverte par un opérateur privé (Orange ou SFR) ou un RIP déjà en cours. Ne sont également pas concernés les départements du Haut et Bas-Rhin, couverts par le réseau RIP ROSACE de l'ancienne région Alsace, déjà géré par NGE-Altitude-CDC, et le réseau RIP de Moselle Numérique, géré par Orange. Le réseau créé par la région Grand Est concernera donc les habitants des 7 autres départements de la région (Ardennes, Aube, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse et Vosges). Il s'agit du plus gros RIP de France avec 900 000 prises prévues et 1,3 milliards d'euros de budget.

SFR met ainsi sa menace à exécution. Cette décision fait également partie du plan d'Altice-SFR pour fibrer la France entière. Mais SFR joue déjà ses cartes avec la signature de plusieurs accords de déploiements de la fibre avec des communes ou des communautés de communes en zone RIP.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :