Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] L'Union Européenne valide le programme de réseau gratuit Wifi4EU

illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

Le Parlement Européen a validé la proposition de la Commission sur les subventions pour la création de réseaux WiFi public et ouvert, dans le cadre du programme Wifi4EU. Mais des limitations pourraient bloquer une aide de l'Europe aux communes françaises.

A la mi-septembre, le Parlement Européen a ratifié le projet Wifi4EU de la Commission Européenne.

Le projet Wifi4EU doit permettre aux collectivités locales d'ouvrir des réseaux WiFi ouverts et sécurisés dans les espaces publics (parcs, bibliothèques, bâtiments,...). Ainsi, l'Union Européenne veut aider sous forme de coupons pour 120 millions d'euros, à partager entre 6000 et 8000 communautés locales. Wifi4EU fournira ainsi un accès Internet de haute qualité aux usagers et visiteurs dans les principaux espaces publics dans toute l'Union Européenne.

Le projet Wifi4EU, le projet de WiFi ouvert en Union Européenne

Seuls les administrations publiques et les organismes exerçant une mission de service public peuvent développer des services numériques : administration et tourisme en ligne. Les autorités publiques locales (municipalités ou groupes de municipalités) concernées sont celles qui souhaitent proposer un accès wifi dans des zones où une offre publique ou privée similaire n’existe pas encore et qui recherchent des financements pour du matériel et des équipements. Ils doivent également pouvoir offrir une connexion gratuite à leur communauté pendant plusieurs années. Un coupon par communauté sera attribué, selon le principe du «premier arrivé, premier servi», et couvrira jusqu’à 100 % du coût du projet (jusqu'à 20 millions d'euros pour 1000 municipalités).

Le projet Wifi4EU doit s'appuyer sur une connectivité à très haut débit et être mis en oeuvre par une entité investie d'une mission de service public capable de planifier et de superviser l'installation de points d'accès sans fil locaux en intérieur ou en extérieur dans des espaces publics. Les projets doublant un service privé ou publique de WiFi seront rejetés. L'Union Européenne veut ainsi limitée ses aides aux projets récents des collectivités et non le subventionnement d'un réseau WiFi existant ou son amélioration.

Les limitations en France

Or, certains conditions restent difficiles pour les collectivités territoriales françaises. Outre un accès très haut débit pour les solutions WiFi difficile, sauf avec l'opérateur Orange, les communes doivent respecter la loi, surtout celles qui obligent l'identification des utilisateurs de réseaux ouverts au public. Sur les réseaux WiFi ouverts au public, un portail captif s'interpose à la première connexion et nécessite une identification (avec un compte de réseaux sociaux, un billet de train ou un formulaire). La condition "facile d'accès" devient plus difficile.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :