Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Kaspersky ouvre son antivirus au freemium

logo Kaspersky

Kaspersky a décidé de proposer son antivirus en freemium, avec une partie des fonctionnalités proposées gratuitement.

L'éditeur russe Kasperky annonce une modification dans les conditions d'accès à son antivirus.

Kaspersky annonce ainsi que son antivirus passe dans le mode freemium avec fonctionnalités gratuites et des fonctionnalités plus évoluées payantes. La version gratuite fournit la solution antivirus avec l'analyse de fichiers, la protection des mails, la protection de la navigation Web et la protection de la messagerie instantanée et l'optimisation de l'ordinateur. Kaspersky Free vient intégrer les outils gratuits Kaspersky Security Scan, Kaspersky Virus Removal Tool, Kaspersky Software Updater et Kaspersky Cleaner. En version payante (29,99€), Kaspersky Antivirus ajoute la surveillance en temps réel du système et Moniteur du réseau.

Pour des fonctionnalités plus avancées, Kaspersky demande à acheter une licence Internet Security(56,95€) ou Total Security (75,95€) pour un Contrôle Parental, la protection des données personnelles, la sécurisation des transactions et le multi-appareils (1 seule licence pour plusieurs appareils sous Windows, Mac, iOS et Android).

Le lancement de Kaspersky en freemium se fait progressivement. D'abord disponible en test en Russie, Ukraine, Chine, Finlande, Suède, Norvège et Danemark, il le lance aux Etats-Unis, Canada, Kazakhstan, Océanie et les Caraïbes. La France basculera dans ce mode au début du mois d'octobre avec le reste de l'Europe.

En mettant son antivirus en gratuit, Kaspersky veut étendre la couverture de son logiciel et concurrencer le logiciel pré-installé de Microsoft, Windows Defender. De plus, cela permet à l'éditeur de récolter plus d'informations sur les virus qui attaquent les particuliers et les professionnels.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :