Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] FNAC-Darty change de main avec Media-Saturn

logo FNAC Darty

Le fonds d'investissement de la famille Pinault a vendu ses actions dans le groupe FNAC-Darty à la société Ceconomy, plus connue pour ses marques Saturn et MediaMarket. L'opération pourrait mener à la création du premier groupe européen dans la distribution de produits électroniques.

Le groupe FNAC-Darty change de main. Le fonds d'investissement de la famille Pinault, Artemis, annonce la vente de ses 24% dans le groupe d'équipements électroniques et de librairie au groupe allemand Ceconomy pour 475 millions d'euros. Le groupe allemand devient alors le premier actionnaire de FNAC-Darty et l'actionnaire de référence.

Artemis finalise ainsi son plan de retrait de la FNAC. N'ayant pu trouver un acquéreur directement, le groupe PPR avait alors introduit la FNAC en bourse. Aidée par ses actionnaires, la FNAC s'est ensuite battue pour racheter Darty face à Conforama. La vente à Ceconomy permet ainsi à Pinault de sortir de ce marché très difficile, face à Amazon notamment.

Issu de la récente (12 juillet) scission du groupe allemand Metro, Ceconomy regroupe toutes les composantes du groupe liées à l'électronique grand public. Elle regroupe les enseignes Saturn et MediaMarket ainsi que les sites et services en ligne RedCoon, Juke!, iBood, Deutsche Technikberatung, Flip4New et LocaFox. L'enseigne Saturn était concurrente de la FNAC en France avant la revente de ses magasins au concurrent Boulanger (groupe Auchan). Mais Ceconomy possède une importante puissance de frappe avec l'aide de Metro AG et devrait aider FNAC-Darty.

Au niveau de la concurrence, les groupes FNAC-Darty et Ceconomy sont sur le même marché (des produits électroniques) mais pas sur la même échelle Europe de l'Ouest (Portugal, Espagne, France, Belgique avec Vanden Borre, Suisse et Pays-Bas avec BCC) pour FNAC Darty et Europe en général pour MarketSaturn (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Allemagne, Suisse, Autriche, Italie, Pologne, Hongrie, Grèce, Suède, Espagne, Portugal et Turquie). Ceconomy revient ainsi en France via FNAC-Darty tandis que cette dernière va profiter de l'importance européenne de Ceconomy. Les autorités de la concurrence pourraient voir d'un mauvais œil la perte de concurrence en Belgique, Pays-Bas, Espagne et Portugal où les 2 groupes sont présents.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :