Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] La CNIL arrête la mise en demeure sur Windows 10 de Microsoft

Illustration avec un ordinateur portable sur les genoux

La CNIL annonce la cloture de la mise en demeure de Microsoft concernant Windows 10. Les mises à jour de Windows ont permis de mettre en conformité avec la loi Informatique et Libertés.

L'été dernier, la CNIL a mis en demeure Microsoft pour collecte de données excessives, défaut de sécurité, absence de consentement et absence d'informations autour de Windows 10.

Après une prolongation de la mise en demeure, Microsoft a été en mesure d'effectuer les modifications nécessaires. Sur la collecte de données, Microsoft a réduit de moitié les données collectées dans le niveau de base de la télémétrie de Windows 10, avec la collecte limitée aux données strictement nécessaire. Les utilisateurs sont informés de l'identifiant publicitaire de Windows 10 et de son approbation lors de l'installation de Windows 10 ou de ses mises à jour majeures. L'éditeur a aussi renforcé la robustesse du code à 4 chiffres pour le compte Microsoft (commun à Windows, Outlook, MSN,...) : refus des combinaisons trop communes et mécanisme de temporisation de l'authentification.

Microsoft en a profité pour insérer les mentions d'informations, effectuer des démandes d'autorisation auprès de la CNIL pour les traitements de lutte contre la fraude, pour adhérer au Privacy Shield, successeur du Safe Harbor, et pour mettre fin au dépôt de cookies sans recueil du consentement des internautes sur les pages de ses sites Web sur Windows 10, avec l'intégralité de ses sites pour septembre.

Une grande partie de ces modifications ont été réalisées dans la mise à jour Creator Update déployée en avril.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :