Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Encore loin des 100% des couvertures en zones blanches

illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

L'ARCEP a publié les couvertures trimestrielles des opérateurs en zones peu denses (zones blanches 2G/3G et zones peu denses 4G). Les opérateurs sont loin d'atteindre les 100% promis, à cause des antennes-relais non livrées par les collectivités locales.

L'ARCEP a publié son observatoire de la couverture mobile dans les zones peu denses pour le premier trimestre.

Couverture pas encore à 100% dans les zones blanches

Dans le cadre des zones blanches 2G/3G, les opérateurs ont choisi les sites d'antennes-relais qu'ils s'engagent à déployer. Les collectivités locales mettent à disposition de l'opérateur choisi le pylône pour supporter les antennes-relais et l'opérateur y installe ses équipements en mutualisation ou en itinérance pour ses concurrents. Le taux de couverture atteint 92% de couverture en 2G avec 3282 antennes-relais actifs, 4 en cours de déploiement et 296 en attente de pylône. Durant le trimestre, Orange a perdu 1 antenne 2G tandis que SFR en a gagné 1. Mais, le déploiement a été du côté de la couverture en 3G, augmentant de 7 points à 82%, avec 3140 antennes actives, 380 en attente de déploiements et 296 en attente de pylônes. Sur les 296 sites en attente de pylônes, l'intégralité des (234) sites attribués à Free Mobile attendent la fourniture des pylônes par les collectivités locales.

Dans les zones blanches, les opérateurs s'étaient engagés à couvrir 100% de la population en zone blanche en 2G à la fin de l'année 2016. Mais, avec la non-fourniture de pylônes, cet engagement n'est plus respecté par les collectivités. Sur la 3G, le même schéma se dessine avec les 296 sites en attente de pylônes, mais les 3 opérateurs actifs (Bouygues Telecom, Orange et SFR) doivent encore équiper les 380 pylônes en attente de déploiement.

Couverture réussie en 4G

Dans les zones peu denses, les 3 opérateurs ayant une licence 800 MHz devait fournir un taux de couverture de cette fréquence supérieur à 40% avant le 17 janvier. Le pari est réussi avec plus de 50% de couverture : 57% pour Orange, 63% pour Bouygues Telecom et 66% pour SFR. Le rappel à l'ordre de l'ARCEP à Bouygues Telecom et SFR a permis d'accélérer le déploiement chez ces opérateurs. Le prochain rendez-vous réglementaire est le 17 janvier 2022 avec une obligation de couverture de 90% pour les opérateurs ayant un fréquence 800 MHz mais également 50% de couverture dans les fréquences 700 MHz pour les opérateurs ayant une licence dans cette fréquence, soit les 4 opérateurs (Free inclus). Dans le 700 MHz, seuls Free et Bouygues Telecom ont commencé un déploiement sur cette fréquence.

De nouvelles communes à couvrir

Dans un décret pris au début du mois, l'ancien gouvernement a augmenté de 273 communes en zones blanches à couvrir. Les opérateurs doivent maintenant décider quel opérateur sera en charge des communes à couvrir.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :