Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] La Commission Européenne condamne Facebook à 110 millions d'euros pour mensonge sur le rachat de WhatsApp

Illustration avec une signature de contrat

La Commission Européenne n'a pas apprécié l'oubli de Facebook de signaler la possibilité de lier les comptes Facebook et WhatsApp. Pour ce mensonge répété, elle condamne le réseau social à une amende de 110 millions d'euros.

La Commission Européenne n'a pas aimé les petits mensonges de Facebook lors de l'acquisition de WhatsApp en 2014 pour 19 milliards de dollars.

Lors de l'enquête suite à la notification de l'opération, Facebook avait indiqué que le réseau social ne pouvait réunir les comptes Facebook et WhatsApp de leurs utilisateurs communs. Mais, en avril 2016, Facebook met à jour les conditions générales d'utilisation et la politique de confidentialité de WhatsApp pour permettre l'association des numéros de téléphone WhatsApp sur les profils Facebook. Ce rapprochement des informations de Facebook et WhatsApp doit permettre d'améliorer les services fournis afin que Facebook propose des amis présents sur WhatsApp ou des publicités pertinentes sur les comptes Facebook des utilisateurs WhatsApp.

La Commission Européenne s'est rendue compte que Facebook avait l'intention et les moyens techniques de réunir les comptes Facebook et WhatsApp lors de la notification de l'opération. Après avoir fourni les griefs en décembre dernier, elle a lancé la procédure de sanctions : en tenant compte du nombre d'utilisateurs et du préjudice de la manœuvre de Facebook, la Commission a délivré une amende de 110 millions d'euros, sur les 276,38 millions de dollars possibles (1% du chiffre d'affaires annuel mondial).

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :