Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] La Commission Européenne attaque Altice sur la prise de contrôle de Portugal Telecom

Illustration avec une signature de contrat

Après avoir été condamné par l'Autorité de la Concurrence sur la prise de contrôle de SFR et Virgin Mobile, la Commission Européenne attaque la prise de contrôle de PT Portugal Telecom par Altice.

Altice a des problèmes avec la prise de contrôle de ses acquisitions. Après avoir été condamné en novembre dernier par l'Autorité de la Concurrence française pour le contrôle de SFR et de Virgin Mobile, le groupe financier est attaqué par la Commission Européenne pour la prise de contrôle de l'opérateur historique PT Portugal Telecom.

Dans la procédure de notifications à la Commission, la société acquérante doit interrompre l'opération d'achats pendant l'enquête de la Commission Européenne. Une fois l'autorisation obtenue, la vente reprend et le nouvel acquéreur peut prendre le contrôle de son acquisition. Mais Altice semble ne pas avoir respecter les règles au Portugal comme il l'a fait en France.

Annoncé fin 2014, Altice annonce l'acquisition de PT auprès d'Oi. La Commission Européenne autorise l'opération au mois d'avril suivant et la vente des cablô-opérateurs interviendra en septembre. La Commissison Européenne estime qu'Altice a procédé à l'opération avant de l'avoir notifiée à la Commission et d'avoir exercé son contrôle sur l'opérateur historique portugais avant d'avoir reçu la validation de la Commission.

La Commission Européenne a envoyé sa lettre de griefs à Altice. Altice annonce vouloir répondre aux griefs de la Commission dans les plus brefs délais. En cas de condamnation, le groupe serait condamné à une amende de 10% de son chiffre d'affaires annuel mondial, soit une amende de 608,7 millions d'euros.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :