Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Le Conseil d'Etat confirme la condamnation d'Altice-SFR sur La Réunion

Illustration avec une signature de contrat

Le Conseil d'Etat a confirmé la condamnation d'Altice-SFR de l'Autorité de la Concurrence pour avoir monté abusivement les prix d'Only Réunion lors de la fusion Numericable-SFR. L'amende de 15 millions d'euros est confirmée.

Lors de la fusion Numericable-SFR en 2014, l'Autorité de la Concurrence avait émis un bémol sur le cas de La Réunion. En effet, le premier opérateur de l'île, SFR Réunion (SRR), et le troisième opérateur, Only Réunion (Outremer Telecom), se retrouvent chapeautés par le même groupe, Altice. L'Autorité a demandé à Altice de vendre Only Réunion à un autre opérateur. Mais, en attendant la vente, Altice et Outremer Telecom étaient tenus de ne pas amoindrir Only Réunion et de ne pas en faire profiter SFR Réunion.

En novembre 2014, Only Réunion annonce une augmentation des tarifs des forfaits, donnant la possibilité aux abonnés de partir sans frais. L'Autorité voit dans la manœuvre une tentative d'amoindrissement d'Only Réunion. Outremer annule alors la hausse mais le mal est déjà fait. L'Autorité continue la procédure et condamne en avril 2016 la maison-mère Altice et SFR à une amende de 15 millions d'euros.

Altice et SFR font appel de la décision. Le Conseil d'Etat a statué en début de mois sur cette affaire et valide les décisions de l'Autorité de la Concurrence. Cependant, l'instance judiciaire n'aggrave pas ni ne réduit l'amende, comme le demandait l'opérateur au carré rouge.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :