Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Piratage de Yahoo! : Arrestation de 4 pirates

Illustration avec un ordinateur portable sur les genoux

Le FBI a procédé à l'inculpation de 4 pirates russes, responsable du piratage de Yahoo!. 2 des 4 pirates sont liés au service de renseignements FSB, dixit le FBI. Mais un des pirates a été arrêté.

Le Ministère de la Justice américaine et le FBI (Federal Bureau of Investigation) ont dévoilé l'inculpation de 4 pirates pour l'affaire Yahoo!.

Le FBI et le Ministère ont présenté une chronologie du piratage. Les 4 pirates inculpés ont ciblé un employé de Yahoo! via des techniques d'harponnage en utilisant de l'ingénieurie sociale. Une fois les identifiants, les pirates ont pu pénétrer le réseau interne de Yahoo! et récolté la base de données des utilisateurs et un important outil de Yahoo!, l'Account Management Tool. Les pirates ont ensuite mis la main sur le générateur de cookies de Yahoo!, pouvant se faire passer pour n'importe quel utilisateur.

Les pirates ont ensuite commencé à récolter les données des comptes ciblés : d'abord un échantillon de 6500 comptes, puis des journalistes russes, des membres du gouvernement russe et américain, des employés d'une importante société russe de sécurité et des employés de fournisseurs de services, d'une banque d'investissement russe, d'une société française de transports, d'une banque suisse ou d'une compagnie aérienne américaine. La collecte s'est poursuivie durant 2 années, mais progressivement limitée par les changements de mots de passe utilisés par les utilisateurs de Yahoo!.

Les erreurs des cookies pirates ont permis aux experts de Yahoo!, du FBI et des acteurs partenaires, de remonter leur piste. L'un des pirates russes a été arrêté au Canada le 14 mars dernier tandis que les 3 autres sont encore en fuite. Deux des pirates sont des agents du FSB, le service de renseignement de la Russie, successeur du KGB soviétique.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :