Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Plus de 2 millions d'abonnés Fibre et Très Haut Débit (VDSL et Câble <100 Mbps)

illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

L'ARCEP a publié son observatoire sur le haut et très haut débit. La fibre dépasse les 2 millions d'abonnés et 2 millions également pour les technologies THD entre 30 et 100 Mbps.

L'ARCEP a publié son observatoire du marché du Haut et Très Haut Débit pour l'année 2016.

En matière d'abonnés, la migration des lignes haut débit vers le très haut débit se poursuit. Le nombre d'abonnés Haut Débit poursuit sa baisse avec 22,280 millions (-129 000) : si l'ADSL continue de chuter avec 21,745 millions d'abonnés (-146 000), les autres technologies haut débit (câble, satellite, WiMax,...) progresse à 535 000 abonnés (+17 000). Le Très Haut Débit (<30 Mbps) gagne plus de 386 000 abonnés avec 5,43 millions d'abonnés. La Fibre (FTTH) enregistre la plus grosse progression avec 258 000 nouveaux abonnés, soit 2,185 millions d'abonnés tandis que le FTTLA atteint 1,245 millions d'abonnés (+5000). Le VDSL et le FTTLA avec un débit compris entre 30 et 100 Mbps compte 2 millions de clients (+123 000).

En matière de déploiement, le nombre de lignes cuivre (RTC/DSL) continue leur chute, poussé par le déploiement de la fibre FTTH et du câble FTTLA. Orange couvre 29,6 millions de lignes cuivre (-200 000) dont 5,645 millions en VDSL (+82 000), poussé par les programmes de montée en débit. SFR-Numericable et de petits opérateurs locaux exploitent un réseau de 8,985 millions (+86 000) de lignes câbles dont 8,236 millions (+341 000) de lignes avec un débit supérieur à 100 Mbps. Les réseaux fibre atteignent 7,681 millions de lignes (+731 000) dont 1,077 millions de lignes en RIP (+123 000).

Sur le déploiement de la fibre, l'ARCEP a décidé de publier plus d'informations. 70% des lignes sont construites par Orange, suivi par SFR et Free. La mutualisation compte 4,822 millions de lignes avec au moins 2 opérateurs disponibles (62% du parc), 2,899 millions avec au moins 3 opérateurs (38%) et 1,219 millions avec 4 opérateurs (16%). En zone très dense (4,184 millions de lignes), 2,792 millions de lignes peuvent souscrire à au moins 2 opérateurs (66% du parc), 2,06 millions à au moins 3 opérateurs et 1,078 millions à 4 opérateurs.. En zones moins denses (2,662 millions de lignes), 1,852 millions de lignes peuvent souscrire à au moins 2 opérateurs (70%), 827 000 lignes à au moins 3 opérateurs et 141 000 aux 4 opérateurs. Dans les RIP en zones moins denses (835 000 lignes), seules 177 000 de lignes peuvent souscrire à au moins 2 opérateurs et 12 000 à au moins 3 opérateurs. Sur les RIP, Covage-Tutor joue à jeu égal avec Orange et SFR, suivis par Axione et Altitude.

Sur le dégroupage, la conversion des lignes DSL vers les solutions de dégroupage total se poursuit sur fond de basculement vers la fibre FTTH et le câble FTTLA. Ainsi, 11,594 millions de lignes téléphoniques sont totalement dégroupées (dégroupées sans abonnement fixe) par les opérateurs concurrents avec un gain de 11 000 lignes. Le dégroupage partiel (dégroupé avec abonnement fixe) perde 21 000 lignes, soit 540 000. Le DSL Nu (non-dégroupé sans abonnement fixe) régresse légèrement avec une perte de 2000 lignes à 1,308 millions de lignes. 137 000 lignes (-6000) utilise un accès en DSL classique (non-dégroupé avec abonnement fixe).

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :