Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Un statut spécial pour protéger ses données sur Facebook... qui ne sert à rien

Avec la nouvelle année, le statut inutile pour protéger les publications sur Facebook sont de retour.
 

La CNIL alerte sur le retour du statut "spécial" pour protéger les données sur Facebook. Ce statut, vieux de quelques années, reste un hoax.

Le statut a eu une mise à jour avec le texte suivant "La violation de la vie privée peut être punie par la loi (UCC 1-308-1 1 308-103 et le statut de Rome). Note : Facebook est désormais une entité publique. Tous les membres doivent publier une note comme celle-ci. Si vous n'avez pas publié une déclaration au moins une fois, il sera techniquement compris que vous autorisez l'utilisation de vos photos, ainsi que les informations contenues dans vos mises à jour de statut de profil. Je déclare que je n'ai pas donné ma permission à Facebook d'utiliser mes photos ni toute informations contenues dans mon profil, mes mises à jour et mes statuts ! Faites un COPIER COLLER ! (Maintenant votre doigt sur le texte, cliquer sur copier, faites une publication et coller.) Ne partagez pas !!!"

Cette année, la CNIL alerte également avec le message suivant : "Chaque année il revient ! Et chaque année, nous rappelons que ce type de message n’a aucune valeur juridique et ne garantit en rien la protection de vos données, de vos créations, de vos photos publiées sur Facebook. Il ne sert donc à rien de le partager sur votre mur. La meilleure façon de protéger vos données est : de bien lire les conditions générales d’utilisation d’un réseau social avant de l'utiliser, de régulièrement vérifier vos paramètres de confidentialité, de ne pas publier d'informations trop personnelles; d'exercer les droits prévus par la loi informatique et liberté"

En effet, le statut hoax ne protège en rien les publications : lors de l'inscription, l'utilisateur a validé les conditions générales et la politique de confidentialité de Facebook. Un simple message ne permet pas de protéger son compte. Le seul moyen de ne pas voir ses données exploitées par Facebook est de supprimer ses comptes Facebook, Instagram, WhatsApp et de leurs filiales.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.