Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] La Commission attaque Facebook pour mensonge sur WhatsApp

La Commission Européenne n'a pas apprécié la manoeuvre de Facebook pour intégrer WhatApp après son autorisation.

Lors de l'acquisition de WhatsApp, Facebook a expliqué qu'il n'était pas possible de lier automatiquement un compte WhatsApp à un compte Facebook. Il répondait à une crainte de la Commission concernant les données privées (numéro de téléphone, conversations,...). Ne s'agissant pas d'un critère principal, la Commission a autorisé le rachat.

Mais, en avril dernier, Facebook met à jour les conditions générales d'utilisation et la politique de confidentialité de WhatsApp pour permettre l'association des numéros de téléphone WhatsApp sur les profils Facebook. Ce rapprochement des informations de Facebook et WhatsApp doit permettre d'améliorer les services fournis afin que Facebook propose des amis présents sur WhatsApp ou des publicités pertinentes sur les comptes Facebook des utilisateurs WhatsApp.

La Commission accuse Facebook d'avoir menti pour la rachat de WhatsApp sur ce point. Si l'autorisation du rachat de WhatsApp par Facebook n'est pas mis en cause, Facebook pourrait être condamné pour mensonge à la Commission avec une amende représentant 1% de son chiffre d'affaires.

 

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
achat groupé télécom Familles de France

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :