Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Les opérateurs contre certaines dispositions du projet de loi Montagne

Le projet de loi Montagne doit permettre des adaptations du droit dans les régions montagneuses. Certaines dispositions sur les télécoms ne plaisent pas à 3 opérateurs.

Le projet de loi Montagne a terminé sa navette parlementaire. Mais 3 des opérateurs (Bouygues Telecom, Orange et SFR) ont envoyé une tribune au Journal du Dimanche pour que le Parlement adouscisse certaines dispositions.

Les sénateurs ont allourdi les obligations des opérateurs dans les zones montagneuse : ils suppriment le programme Zone Blanche, en forçant la systématisation de la mutualisation des infrastructures. Ainsi, les opérateurs 2G (Bouygues Telecom, Orange et SFR) sont tenus de proposer des antennes-relais mutualisées dans les zones de montagne. Les senateurs veulent accélérer le déploiement des antennes-relais.

Mais les 3 opérateurs craignent que Free n'en profite sans contrepartie. En effet, un pylône d'antenne-relais installé par l'un des opérateurs, dans les zones blanches, peut être exploité en 3G par les 3 autres. Ainsi, en supprimant le programme Zone Blanche, Free pourrait profiter "gratuitement" des pylônes installés par Bouygues Telecom, Orange et SFR.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :