Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Google rejète les accusations de la Commission Européenne sur Android

Google a décidé de répondre aux griefs de la Commission Européenne et nie tout en bloc concernant Android.

Google a décidé de répondre aux griefs de la Commission Européenne concernant Android. Il renie les accusations de la Commission.

Pour l'éditeur, iOS d'Apple est un concurrent plus puissant qu'Android en Europe. De plus, Google ne force pas les constructeurs de smartphones ou tablettes Android à ajouter les applications Google. La suite Google ne représente que le tiers des applications pré-installées. Les fabriquants gardent la possibilité de pré-installer leurs propres applications "aux côtés" de celles de Google.

Google défend ses accords anti-fragmentations pour éviter à Android, un destin à la Symbian de Nokia. Les services Google Play et les règles autour sont le meilleur moyen de garantir l'écosystème cohérent entre clients et développeurs.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :