Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Les opérateurs à la Paris Game Week 2016

Bouygues Telecom, Orange et SFR ont annoncé leur présence lors du Paris Games Week : les uns pour promouvoir la 4G et les autres pour mettre en avant leur fibre.

Le Paris Game Week est un des événements majeurs concernant le jeu vidéo sur la Capitale. Les opérateurs affûtent leur armes pour attirer les gamers avec des partenariats et des stands lors de l'événement. Bouygues Telecom, Orange et SFR ont chacun opté pour des stratégies différentes tandis que Free reste dans l'esprit des joueurs.

Orange a choisi d'être présent avec un stand (Hall 1 B038) dédié à l'eSport et a présenté ses solutions Fibre. Le stand accueillera des matchs d'exhibition sur FIFA, Just Dance, League of Legends, Minecraft, Hearthstone et Street Fighter avec Bora "Yellowstar" Kim (recordman de qualifications à League of Legends), DominGo (youtubeur français de référence dans l'eSport), Kayane, Aypierre et les joueurs de l'équipe Millenium (dont Orange est un sponsor). La communauté Rush eSport sera également présente. Orange fournira la connectivité Fibre des ordinateurs Acer Predator dédiés à l'eSport présents sur le stand. Orange y présente également les jeux vidéo de TV d'Orange et son casque de réalité virtuel Orange VR1. L'opérateur animera son stand avec les croquis de l'illustratrice Marie Baillard réalisés sur le stand et filmés sur Facebook Live ainsi que des concours en ligne.

SFR a décidé de sponsoriser l'ESWC, le championnat d'eSport acquis par Webedia (Jeuvideo.com, ING France, PureBreak-JeuxActu, Millenium.org). SFR apportera plusieurs lignes Fibre sur l'immense stand (5000 m2) de l'ESWC (Hall 3 G001, H027 et J027). SFR Sport 3 (canal 30 de SFR TV ou 152 de SFR TV by Numericable) diffusera un journal quotidien sur les temps forts de la journée, un "Mag eSport" présenté par Cnd, spéciliste eSport et commentateur officiel des épreuves Counter Strike de l'ESWC. Dimanche dès 13h, la chaîne diffusera en direct une journée spéciale ESWC avec la finale mondiale de Clash Royale, la finale française de Just Dance World Cup, la finale de l'EPSI Ligue sur League of Legends et la finale mondiale de Counter-Strike. Les finales FIFA et Counter-Strike Women seront diffusés en différé le lundi soir et le mardi soir suivant. L'ESCW met à disposition de FSR un stand pour présenter les services de La Box de SFR avec SFR Jeux et les jeux vidéo de SFR TV. Un bot Facebook Messenger permettra de gagner des accès à la Mezzanine VIP de SFR et des Fast Pass pour les séances de dédicaces.

Bouygues Telecom fournit son réseau 4G pour le stand de la chaîne gaming de Viacom, GameOne. L'opérateur déploie une antenne-relais sur le stand pour connecter les consoles, tablettes et ordinateurs. Le réseau 4G de Bouygues Telecom sera également sollicité par la régie de GameOne qui transmettra plus de 30Go quotidien de vidéos et de streaming, notamment les directs de l'émission #TeamG1 avec Julien Tellouck et sa bande et les livestreams sur Twitch. Des youtubeurs et des joueurs eSport viendront présenter leur usage du service de Bouygues Telecom. L'opérateur fournira un résumé quotidien de l'actualité de l'événement sur la chaîne BBoxActu (canal 29 de BBox TV).

Pourtant, Free reste dans les têtes des joueurs malgré son absence dans les stands du Paris Games Week. L'opérateur garde leur préférence grâce à une offre adaptée à leur type de consommation et avec une box répondant à leur nécessité. Cependant, l'opérateur risque de perdre leurs faveurs s'il ne montre pas d'évolution dans sa Box ou dans le déploiement de la Fibre, que ce soit en propre dans les zones très denses ou dans les zones moins denses avec Orange.

L'eSport est devenu une vitrine pour les opérateurs télécoms. Les jeux vidéo en ligne demandent beaucoup de débit, autant en upload qu'en download, pour la transmission des images, des positions et des ordres des joueurs, et un temps de latence minime pour l'exécution des ordres et la réactivité du joueur. Sur ce point, la fibre FTTH propose un meilleur débit upload et une meilleure latence que le câble en FTTLA tandis que le VDSL reste en deça des capacités des technologies Fibre.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :