Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Une hausse de la redevance et de la taxe télécom

Le projet de loi du budget est, comme chaque année, une nouvelle bataille pour le financement de France Télévisions et contre la hausse de la redevance et de la taxe Copé.

Le projet de loi du budget 2017 est à nouveau un important champ de bataille pour les opérateurs et les consommateurs.

Le Ministère de la Culture espère 2 nouvelles rentrées d'argent pour le service public audiovisuel (France Télévision, Radio France, Arte France, France Médias Monde -France 24, RFI et TV5 Monde- et l'INA) : la hausse de la redevance TV de 1€, soit 138€, et la hausse de 0,1 point de la taxe Copé sur les opérateurs télécoms à 1,4% du chiffre d'affaires. Actuellement, la redevance est de 137€ avec la taxe d'habitation tandis que les opérateurs ont vu passer cette taxe de 0,9% à 1,3% l'année dernière. Depuis 2009, la taxe télécom finance France Télévisions pour supprimer la publicité tous les soirs, en échange d'une taxe sur le chiffre d'affaires des opérateurs télécoms. Mais les opérateurs trouvent cette taxe difficile en plein déploiement.

Comme chaque année, la Fédération Française des Télécoms (Bouygues Telecom, EI Telecom -Auchan Telecom, Credit Mutuel Mobile, NRJ Mobile,...-, Orange, SFR...) et Free dénoncent la hausse de la taxe Copé. Mais cette année, l'association et Free dénoncent l'argent non dépensé à cause de la taxe : depuis 2009, les opérateurs ont ainsi payé près de 1,8 milliards d'euros, soit 3,8 millions de prises en fibre optique ou 18 000 installations d'antennes 4G. La hausse de 0,1 point du taux de la taxe représenterait plusieurs dizaines de millions d'euros supplémentaires.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.