Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Observatoire des zones blanches : risque de sanctions pour Orange et SFR

L'ARCEP a publié son observatoire des zones blanches mobiles. Mais l'autorité va enquêter sur Orange et SFR qui n'auraient pas respecté certaines obligations de couverture de communes.

L'ARCEP a publié son observatoire des zones blanches mobiles.

Sur la voix et les SMS (2G), 91% des centres-bourgs sont couverts mais les opérateurs attendent les pylônes des pouvoirs publics pour ouvrir le reste. L'avancement est différent suivant les opérateurs : Orange 98%, Bouygues Telecom et SFR 97% (+1 pour SFR). Sur l'Internet mobile (3G), 51% (+6) des centres-bourgs sont couverts et 40% attendent le déploiement des opérateurs. La répartition des opérateurs atteint 58% (+6) pour Orange, 56% (+3) pour Bouygues Telecom et 50% (+11) pour SFR. Les opérateurs doivent couvrir 100% d'ici la fin de l'année mais Free est entré dans l'opération cette année.

En 4G, les opérateurs ayant une licence 800 MHz couvrent 46% (+5) contre 58% (+3) avec toutes les fréquences. Dans les zones peu denses, Orange couvre 35%, Bouygues Telecom 17% et SFR 13% avec les licences 800 MHz. Avec toutes les bandes de fréquences, Orange atteint 36% (+3), Bouygues Telecom 23% (+11) et SFR 13% (+5). Free n'ayant pas de licence 800MHz, il n'a aucune obligation mais l'ARCEP annonce 28% de couverture.

Bouygues Telecom, Orange et SFR étaient mis en demeure en juillet 2015 de couvrir 17, 8 et 53 communes en 2G avant le 1er janvier 2016. La formation RDPI de l'ARCEP a constaté qu'Orange et SFR n'ont pas couvert respectivement 5 et 47 communes. L'ARCEP a transmis ses griefs à Orange et SFR mais également à la formation restreinte de l'ARCEP qui jugera du respect ou non des obligations. Entre temps, Orange et SFR auront peut-être couvert les communes concernées.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :

En remplissant ce formulaire, j'accepte que les données renseignées soient collectées par Selectra, uniquement pour l'envoi de la newsletter. En savoir plus sur le traitement de mes données

×

Où vont mes données ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, sous la supervision de notre responsable de traitement des données, dans le but de vous communiquer les newsletters de votre choix. Elles sont conservées jusqu’à trois ans après votre dernière interaction avec nos services et sont destinées au service marketing.

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@selectra.info. Nous ne communiquons jamais vos coordonnées à un tiers, sauf autorisation expresse de votre part.