Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Altice et SFR regroupent leurs différentes dettes

Altice et SFR ont décidé de regrouper plusieurs dettes en une seule : 5,19 milliards pour SFR, 2,25 milliards pour Altice International et 1,5 milliards pour Sunddenlink.

Grande opération dans la gestion des dettes du groupe Altice. Plusieurs filiales ont décidé de regrouper leurs dettes dans une seule dette et l'appel au financement a été réussi.

Le groupe SFR affiche une ligne de dettes de 5,19 milliards de dollars sur 10 ans (fin en 2026). Cette nouvelle dette a permis de rembourser une première dette de 2,4 milliards d'euros (fin mai 2019), un crédit revolving de 450 millions d'euros et un prêt de 1,9 milliards d'euros (fin mai 2020). Dans l'opération, les coûts de la dette passent de 4,8% à 5,4%.

Altice International présente une dette de 2,75 milliards de dollars sur 10 ans. Cette dernière permet de rembourser une dette de 460 millions de dollars (fin 2019), une dette de 210 millions d'euros (fin 2019), un prêt de 1,013 milliards de dollars d'intérêts sur un accord de facilité de paiement pour 2019 et un prêt de 855 millions d'euros concernant l'acquisition de Portugal Telecom. Le poids de la dette reste inchangé à 6%. Altice International regroupe les activités télécoms du groupe hors France et USA (Portugal Telecom, SFR Belgique, SFR Caraïbes, Orange Dominique, Hot, Green.ch...).

Suddenlink affiche une ligne de dettes de 1,5 millards de dollars sur 10 ans pour payer les 1,481 milliards de prêts contractés par l'opérateur avant son acquisition. Mais le coût de cette dette augmente légèrement de 5,3 à 5,5%.

Altice restructure les dettes de ses filiales afin d'éloigner les dates des obligations de paiement de fin 2019 à fin 2026 et d'en regrouper certaines. Mais l'éloignement et la création de nouvelles dettes augmentent le coût de ces dernières.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :