Infos - Souscription

09 75 18 80 51

[Brève] Moins de SMS, plus de MMS ou de messages via Internet

Carte de Voeu, lieu-dit de Paudy en Indre

Le 1er de l'an est l'occasion de faire nos voeux : les SMS sont en baisse tandis que les MMS et les messages par Internet (Messagerie Instantanée, iMessage, RCS,...) sont à la hausse.

Le 1er de l'an est l'occasion de présenter nos voeux à nos familles, nos proches et nos amis. (ndr : pas cette carte de Voeux qui sert d'illustration). Avec la téléphonie mobile, ces derniers se sont faits progressivement par les petits messages courts SMS. Ces derniers se sont enrichis avec les MMS et les mails. Avec les smartphones, les services de messages par Internet sont en train de prendre le relais.

Pour cette année 2016, les services des opérateurs n'ont pas surchauffé. Free, Orange et SFR ont annoncé leurs chiffres :

  • 101,3 millions de SMS envoyés sur le réseau d'Orange entre 21h et 2h
  • 83 millions de SMS envoyés sur le réseau de SFR enre minuit et 8h
  • 62,7 millions de SMS envoyés sur le réseau de Free entre 21h et 2h

Les chiffres d'Orange et de SFR sont en baisse (103 et 100 millions en 2015) tandis que celui de Free est en hausse (57 millions). Mais il est bon de rappeler que le nombre de clients est en baisse chez Orange et SFR et en hausse chez Free.

Les MMS sont en hausse chez Orange et SFR avec, respectivement, 15,4 (+30%) et 8,7 (+2%) millions de MMS envoyés. SFR a noté une hausse de 20% du trafic 4G sur les journées du 31 et du 1er janvier (jusqu'à 14h).

Les MMS et les services de messages par Internet prennent petit à petit la place des SMS. De plus, l'intégration de solutions tel qu'iMessage d'Apple, Facebook Messenger ou Google Hangout  pour la gestion des SMS/MMS redirige une partie des SMS sur les messages par Internet. Les longs messages de voeux (au-delà de 160 caractères SMS ou 70 caractères ASCII) sont transformés en MMS par les téléphones.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :