Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Bouygues Telecom ouvre la 4G+ 3 bandes sur Lyon

La 4G+ boostée de Bouygues Telecom

Après une période de test à Chartres, Bouygues Telecom lance la 4G+ boostée, soit la 4G+ sur 3 bandes à Lyon. Les débits peuvent atteindre 300 Mbps avec les smartphones compatibles.

Bouygues Telecom lance la 4G+ boostée. En réalité, il s'agit de la 4G+, norme LTE Advanced (LTE-A), mais sur 3 bandes et non 2 bandes habituellement utilisées.

La norme LTE Advanced permet d'aggréger les fréquences de la LTE (4G). Seules les catégories de la norme LTE-A permettent de déterminer combien de fréquences peuvent être cumulées et quel débit est possible. Ainsi, si les catégories 1 à 5 de LTE (4G) et LTE Advanced (4G+) permettent d'atteindre jusqu'à 150 Mbps sur une seule bande de fréquences (avec une plage de 20 MHz par bande). Les catégories 6 et 7 permettent d'atteindre 300 Mbps avec 2 bandes de fréquences tandis que les catégories 9 et 10 atteignent 450 Mbps sur 3 bandes. La catégorie 8, utilisée pour pousser le LTE-A à son maximum (3Gbps), ne pourra pas être utilisée sur les smartphones (trop couteux en batterie et en bandes). Si les smartphones 4G+ (iPhone 6S, Samsung Galaxy S6, Lumia 950) utilisent la catégorie 6, les premiers smartphones en catégorie 9 commencent à arriver.

Dans le cas de Bouygues Telecom, l'opérateur compte 3 bandes de fréquences (taille de la plage) : le 800 MHz (10 MHz), le 1800 MHz (20MHz) et le 2600 MHz (10MHz). En 4G+ (catégorie 6), Bouygues Telecom atteint 225 MHz avec le 1800 MHz et le 800 ou le 2600. En utilisant les 3 bandes, les smartphones utilisant la catégorie 9 (actuellement, le Samsung Galaxy S6 edge+) auront accès à un débit de 300 Mbps. Après une période de tests à Chartres, l'opérateur a décidé d'activer la 4G+ boostée ou 3 bandes sur Lyon. Bouygues Telecom compte l'ouvrir dans les prochains jours à Marseille et dans une partie de Paris. En 2016, il va l'étendre à toutes les agglomérations de plus de 400 000 habitants dont Nice, Toulon, Grenoble, Avignon, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rouen ainsi que dans le reste de Paris et sa première couronne.

Bouygues Telecom profite de l'avantage fourni par l'ARCEP avec le refarming du 1800MHz (2G en 4G). Mais cet avantage ne sera pas très long : fin mai 2015, Orange et Numericable-SFR ont reçu l'accord de l'ARCEP de refarming de leur fréquence en 1800 MHz. De plus, les opérateurs, dont Free, pourraient également profiter des fréquences en 700MHz actuellement aux enchères.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :