Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Bouygues rejette l'offre de Numericable-SFR

Malgré une offre estimée à 10 milliards d'euros, le groupe Bouygues a rejetté l'offre de Numericable-SFR sur Bouygues Telecom. Le groupe de BTP donne les 3 raisons de son refus.

Le groupe Bouygues annonce avoir refusé à l'uninamité de son conseil d'administration l'offre de Numericable-SFR de 10 milliards d'euros sur Bouygues Telecom.

Le conseil d'administration de Bouygues invoque 3 raisons pour rejetter l'offre :

  • le groupe de BTP croit en son opérateur mobile "Le conseil est convaincu que le marché des télécoms est à l'aube d'une nouvelle ère de croissance. [...] Bouygues Telecom est particulièrement bien placé pour bénéficier de cette croissance sachant qu'il possède un avantage concurrentiel fort et durable grâce à son portefeuille de fréquences et à son réseau 4G [...] L'opérateur [...] bénéficie également de sa percée dans l'Internet Haut Débit et du lancement réussi de sa BBox Miami sous Android."
  • le groupe craint un risque d'exécution important et ne veut pas que Bouygues assume les problèmes en matière de droit de la concurrence. Altice ne semble pas avoir répondu aux craintes de Bouygues concernant les conditions et les obligations que l'Autorité de la Concurrence pourrait imposer pour un tel rachat. L'offre d'Altice semble ignorer les positions de Bouygues sur la vente des fréquences en 700 MHz.
  • le groupe a regardé le volet social de l'opération. "Le groupe Bouygues s'attache depuis toujours à écrire une histoire industrielle créatrice de valeur sur le long terme avec ses salariés et ses prestataires, dans l’intérêt de ses clients, tout en veillant à ses engagements en matière d’investissements pour le développement des infrastructures françaises".

Le conseil d'aministration renouvelle sa confiance à la direction d'Oliver Roussat ainsi qu'à l'ensemble des collaborateurs de Bouygues Telecom.

Selon plusieurs sources, le conseil d'administration de Bouygues aurait également refusé le rachat par le fait que le cash de la vente viendrait d'une nouvelle ligne de dette pour Altice et son groupe.

Altice vient donc de recevoir une triple baffe. Pour l'instant, Numericable-SFR prend acte de la décision de Bouygues. Si Bouygues ne semble pas ouvert à une nouvelle, Altice pourrait revenir à la charge plus tard, après la vente des fréquences 700MHz au plus probable.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :