Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Numericable-SFR offre 10 milliards pour Bouygues Telecom

Numericable-SFR annonce avoir apporté une offre sur Bouygues Telecom. Free participe à l'opération sur certains actifs. Altice aurait mis 10 milliards d'euros sur la table.

Le Journal du Dimanche (JDD) annonce dans sa dernière édition qu'Altice, la maison-mère de Numericable-SFR, aurait fait une offre de 10 milliards d'euros pour reprendre l'opérateur Bouygues Telecom. Afin de ne pas s'attirer les foudres de Bercy et de l'Autorité de la Concurrence, Altice aurait approché Iliad et Free pour qu'il récupère certaines fréquences, certaines antennes-relais et certaines boutiques de Bouygues Telecom tandis qu'Orange récupèrerait une bonne partie des salariés de Bouygues Telecom ainsi que les clients Virgin Mobile (environ 1,2 millions de clients). Pour l'opération, Altice va s'endetter auprès de BNP Paribas pour payer le groupe Bouygues en cash.

Altice et Numericable-SFR ont annoncé avoir fait une offre sur Bouygues Telecom sans en préciser les modalités. Le groupe Bouygues annonce également avoir reçu l'offre et va en discuter dans un conseil administration extraordinaire ce mardi. Iliad annonce également participer à l'opération pour racheter des actifs de Bouygues Telecom. Par contre, Orange annonce ne pas participer à l'opération. Emmanuel Macron, le Ministre de l'Economie, et l'ARCEP ne sont pas favorables à un retour à 3 opérateurs sur le marché français. Mais l'ensemble de l'opération doit être validé par l'Autorité de la Concurrence qui va surement y mettre des conditions plus drastiques que pour la fusion Numericable-SFR.

Bouygues Telecom représente entre 6 et 8 millards d'euros. L'offre d'Altice est bien supérieure à cette valorisation de l'opérateur. Dans l'opération, Numericable-SFR est autant intéressé par le réseau de Bouygues Telecom que par les clients. En cas d'approbation, Numericable-SFR-Bouygues Telecom deviendra le premier opérateur mobile français avec 34 millions de clients cumulés mais récupèrerait le réseau 4G de Bouygues Telecom (72% de la population) et les antennes-relais en mutualisation. Free rachèterait une grande partie des antennes-relais non-mutualisées de Bouygues Telecom qui sont principalement dans les centres urbains. Côté fixe, le nouvel ensemble conforterait sa place de deuxième avec 9 millions de clients et se rapprocherait ainsi d'Orange et ses 10 millions de clients Livebox. Il consoliderait les clients sur les réseaux FTTLA de Numericable (dont les 340 000 BBox Sensation et Dartybox THD utilisant le réseau) et sur le réseau DSL de SFR (dont il fait partie pour la zone étendue des BBox). Mais en contrepartie, Altice serait obligé de vendre le réseau DSL de Bouygues Telecom (ex-Club Internet), en plus de celui de Completel.

Si le projet d'Altice est quasiment un paquetage complet avec un joli noeud dessus, l'Autorité de la Concurrence pourrait y mettre des conditions plus drastiques. Il pourrait forcer à vendre des fréquences et des antennes-relais à un autre opérateur que Free. Le réseau fixe et mobile de Bouygues Telecom pourrait alors intéresser un nouvel entrant dans le marché français (Telefonica, s'il perd l'accord avec Bouygues Telecom, par exemple) ou un MVNO (EI Telecom -NRJ Mobile, Auchan Telecom, Cofidis Mobile-  et son actionnaire bancaire Credit Mutuel-CIC).

Test d'éligibilité et Souscription - Service EchosDuNet : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h)

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :