Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Numericable autorisé à racheter SFR sous condition

L'Autorité de la Concurrence autorise le rachat de SFR par Altice et la fusion avec Numericable mais sous certaines conditions dont la revente du réseau cuivre de Completel et se séparer d'Outremer Telecom à la Réunion et à Mayotte.

L'Autorité de la Concurrence a rendu les résultats de son enquête approfondie sur le rapprochement SFR-Numericable et son avis sur le projet de fusion. Au final, il donne un feu vert mais sous 4 conditions.

L'Autorité de la Concurrence a détecté 4 problèmes concernant un rapprochement SFR-Numericable :

  • sur le Très Haut Débit (> 30 Mbps), Numericable possède un avantage avec son réseau câble et plus de 8 millions de logements éligibles. En récupérant SFR, Numericable multiple par 6 sa base d'abonnés et pourrait organiser une migration des clients ADSL de SFR vers le câble. Il pourrait également fermer l'accès au réseau câble, notamment pour Bouygues Telecom. De plus, il abandonnerait le financement du déploiement du FTTH par SFR dans les villes où le câble est présent.
  • Numericable fusionnerait SFR Business Team et Completel. Dans certaines zones géographiques, le nombre d'opérateurs pour les entreprises passerait de 3 à 2 et créerait un duopole Orange et SFR-Numericable
  • SFR à la Réunion (SRR) et Only (Outremer Telecom) donnerait à Numericable 66% de parts de marché à la Réunion et 90% à Mayotte.
  • avec les 20% du nouvel ensemble, Vivendi pourait influer sur les choix de Numericable en matière de chaînes payantes, en plus de Canal+. De plus, certaines parties de la stratégie de Numericable pourraient permettre à Vivendi de revoir la politique tarifaire des chaînes de Canal+ Groupe et des offres de Canalsat. La menace est également valable en outremer avec Only (Numericable) et Mediaserv (Vivendi)

L'enquête prend en compte le rachat de Virgin Mobile par SFR-Numericable.

Pour résoudre le problème, l'autorité impose 4 solutions pour autoriser lea fusion :

  • Améliorer les conditions d'accès au câble et au FTTLA pour que des concurrents puissent s'en servir.
  • Vendre le réseau cuivre (dégroupage) de Completel pour garder une concurrence à 3 sur le marché entreprise
  • Vendre la filiale mobile d'Outremer Telecom à la Réunion et Mayotte (réseau mobile et les boutiques)
  • Ne pas transmettre à Vivendi la stratégie commerciale de SFR-Numericable (marché des chaînes payantes et marché de détail ultramarin)

Altice et Numericable se sont engagé à publier des offres pour l'accès au câble à destination des FAI (1 offre marque blanche -comme feu-Auchanbox - et 1 offre "dégroupage" - Bouygues Telecom), revendre le réseau de Completel (utilisé par Bouygues Telecom-Dartybox), revendre Only Réunion et écarter les administrateurs de Vivendi lors des choix stratégiques litigieux. L'ARCEP devra donner son consentement concernant l'offre de gros sur le câble de SFR-Numericable : Orange, Free et les MVNO pourraient lancer leurs box sur le réseau cuivre de Numericable.

L'Autorité donnera son feu vert dès que les 4 solutions seront mis en place. Mais, si une des conditions n'est pas respectée, elle pourrait mettre en place d'autres conditions avec une nouvelle demande fusion comme pour CanalSat-TPS. Si la revente du réseau de Completel ne devrait pas être un problème, la revente d'Only Réunion va être difficile, même si Orange Réunion s'en mêle.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Vous souhaitez recevoir nos actualités par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter :